Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Alzheimer, fin de vie : permettre l'écoute de la musique aimée

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 12/02/2018

0 commentaires

Un plaisir individuel, intergénérationnel

Arte diffuse jusqu’au 18 mars un très beau documentaire : Toute la musique que j’ai aimée. Il raconte le programme Music & Memory” initié par Dan Cohen avec le neurologue Oliver Sacks et le musicien Bobby McFerrin, qui cherche à apporter leur musique à chaque personne malade.
Et le miracle de la joie, du bonheur jaillit.

documentaire arte toute la musique que j'ai aiméeNous n’avons pas de traitement médicamenteux

, ni suffisamment de personnels pour combattre les symptômes des maladies neuro-dégénératives tels que le repli, le syndrome de glissement, explique Dan Cohen dans le documentaire. Son programme Music & Memory” vise à apporter via un appareil type Ipod la musique personnalisée aux goûts, à l’histoire de chacun.

Aucune pilule ne produit cet effet


C’est une porte qui s’ouvre dans le cerveau, en lien avec les mémoires profondes de chaque individu. Les personnes sourient instantanément, elles s’animent, elles ont envie de danser. On voit que la musique permet d’être à nouveau heureux, malgré la maladie.
La vie ne peut pas m’échapper avec ça” témoigne cette malade fan des Beach boys.

Equiper les personnes malades


Chez soi et encore plus en établissement médicalisé, on perd ses repères, sa musique.
Notre système de santé continue de prescrire des milliers de dollars d’anti-dépresseurs plutôt que quelques dizaines de dollars pour un appareil personnalisable” regrette Dan Cohen qui continue de rechercher des fonds pour équiper les personnes malades et proposer aussi des rencontres avec des plus jeunes qui établissent la playlist” personnalisée de musiques qu’ils découvrent parfois et apprécient ensemble.
Il a implanté 1% du territoire américain et a bien décidé de ne jamais s’arrêter.

Et en France ?


Les initiatives se multiplient pour apporter la musique aux plus près des personnes malades : avec des bornes musicales par exemple.
Une seule question pour entrer en relation : quelle est votre chanson préférée ?

Découvrez le documentaire Toute la musique que j’ai aimée” sur Arte jusqu’au 18 mars 2018.

Partager cet article

Sur le même sujet