Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Seniors, aidants : évaluez le logement

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 19/03/2018

0 commentaires

Est-il adapté, sécurisé, accessible ?

evaluation logement seniorsEviter les chutes, adapter l’accessibilité (en cas de limitation des mouvements après une hospitalisation par exemple), sécuriser les entrées, les risques d’accidents domestiques, lutter contre la précarité énergétique… le logement est un enjeu crucial pour accompagner le vieillissement de son proche.
Tour d’horizon des services à connaître.

Evaluer son logement


La rubrique Senior de France Info

s’est intéressée ce 12 mars au diagnostic des logements. L’idée est de se poser pour vérifier si des travaux ne seraient pas à programmer pour adapter la maison/​l’appartement au vieillissement ou à un handicap. Ces travaux (petits ou grands) pourront valoriser le bien immobilier pour mieux le vendre ou le louer. S’interroger sur son logement c’est aussi se demander si le quartier reste accessible (commerces, services de santé, transports…) quitte à chercher ailleurs.
L’ergothérapeute est un spécialiste à découvrir. Il exerce en libéral dans certains services publics (CARSAT) de services d’aide à domicile.

Je sécurise mon logement, j’aménage mon logement


Les caisses de retraite (Carsat, MSA, RSI) mettent à disposition deux portails internet qui proposent un tour d’horizon pièce par pièce des alertes, conseils et aides possibles pour adapter facilement sa maison ou son appartement.
Je sécurise mon logement” passe en revue les points de vigilance avec un questionnaire interactif pour faire le point sur le logement.

Des services qui se multiplient autour du logement


Entre l’agence immobilière spéciale senior” Silverathome à Nice qui vérifie l’accessibilité des logements (ascenseur, salle de bain, cuisine, couloir), les sociétés de service à la personne spécialisées dans le diagnostic et les préconisations, les dossiers d’aide dans l’aménagement des logements (Merci Julie, Dometvie), jusqu’au déménagement (Movadom), de nombreux services publics et privés se déploient pour accompagner les personnes qui se fragilisent et s’interrogent et leurs proches aidants.

Se renseigner auprès de la caisse de retraite, principale ou complémentaire, du Centre communal d’action sociale (CCAS), ou encore du CLIC (Centre local d’information et coordination) de la commune où vit la personne qui se fragilise.

Partager cet article

Sur le même sujet