Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Domicile : et pourquoi pas la colocation ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 03/04/2018

0 commentaires
Un grand appartement où vivent une demi-douzaine d’étudiants fêtards ? L’image d’Epinal de la colocation a vécu : désormais, la majorité des colocataires est salariée, selon une plateforme spécialisée. Et 1 % d’entre eux sont retraités. Alors, la colocation quand on avance en âge, une bonne idée ?

colocation senior

D’après la plateforme de mise en relation Appartager, le concept de la colocation entre seniors se développe aujourd’hui de plus en plus en France.

Pour 35 % des seniors en colocation, il s’agit d’échapper à la solitude, selon une enquête menée par le site. Et pour 30 % d’entre eux, de réaliser des économies.

Précisons cependant que les seniors en question sont des personnes âgées de 50 ans ou plus.

Après 60, 70, 80 ans, la colocation reste-t-elle une solution ?

Colocation ou habitat partagé ?


En réalité, tout dépend : la colocation s’adresse avant tout à des personnes ne nécessitant pas d’accompagnement particulier.

Selon l’enquête citée, elle est particulièrement prisée des personnes habitant dans de grandes villes (Paris, Lyon, Marseille, Nice…), où l’on trouvera tout aussi bien des appartements ou des pavillons modernes que des logements anciens… et donc pas nécessairement adaptés à tous.

Un point qu’il semble indispensable de vérifier avant de rejoindre ou de lancer une « colocation senior ».

De même, en cas d’autonomie qui se réduit, il semble difficile de compter sur ses colocataires, qui ne sont ni des professionnels de l’aide, ni forcément enclins à jouer un rôle d’aidant…

Reste que solutions de logement collectif de petite taille ont le vent en poupe : il y a tout juste un an, on en comptait 400 sur tout le territoire, dont 240 dédiés à l’accueil de personnes âgées en perte d’autonomie (ou non).

Et fin 2017, le principal opérateur d’Ehpad privés, Korian, a repris 70 % du capital d’Ages & Vie.

Créée en 2006 par Nicolas Perrette et Simon Vouillot, attachés parlementaires de l’ancienne secrétaire d’Etat aux personnes âgées Paulette Guinchard, cette entreprise a conçu un modèle de colocation pour sept personnes âgées et deux auxiliaires de vie.

La colocation au grand âge compte donc bel et bien parmi les solutions d’avenir les plus prometteuses… à condition qu’elle soit bien accompagnée, adaptée.

Partager cet article

Sur le même sujet