Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Cinq astuces pour mieux vivre l'incontinence

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 30/04/2018

0 commentaires
astuces incontinenceL’incontinence urinaire touche au moins 2,6 millions de personnes de plus de 65 ans en France. Un phénomène qui n’est pas dangereux pour la santé, mais qui retentit lourdement sur la qualité de vie des personnes concernées. Cinq conseils pour un quotidien facilité.

Selon la cause de l’incontinence, des traitements plus ou moins efficaces existent. Mais pour beaucoup, il faudra « vivre avec ». Nos conseils pour que l’incontinence prenne le moins de place possible dans la vie de ceux qui en souffrent.

Manger équilibré


Indispensable pour lutter contre le surpoids et la constipation, qui favorisent tous deux la survenue de l’incontinence.

Attention cependant à limiter les aliments diurétiques : ananas, raisin, persil, tomates, pastèque, canneberge, concombre, asperges, artichauts…

Miser sur l’activité physique


Pour prévenir là encore le surpoids et conserver un bon transit, même si certains sports sont déconseillés. L’idéal reste la marche.

Revoir sa façon de boire


Veillez à mieux répartir les boissons : il convient de continuer d’avoir un apport suffisant en liquides pour éviter la déshydratation, mais en buvant plutôt le matin qu’en fin de journée.

Buvez de l’eau plutôt que de l’alcool, ou des boissons contenant de la théine ou de la caféine. Le thé vert est particulièrement diurétique.

Adapter le quotidien


Souvent, de petits aménagements suffisent.

Vous pouvez rendre les déplacements plus faciles à l’intérieur du logement en installant une rampe, en dégageant le passage jusqu’aux toilettes, en laissant un éclairage la nuit…

Préférez des vêtements amples ou faciles à ôter, évitez les situations compliquées comme de longs voyages en train. 

Choisir les bonnes protections


En pharmacie, en boutique spécialisée dans le matériel médical, en ligne ou au supermarché, de nombreux modèles sont disponibles sur le marché.

Parmi les questions à se poser avant d’acheter :

  • Quel est le sexe de la personne concernée ?
  • Quand surviennent les fuites ?
  • Quels sont le poids et la corpulence de l’utilisateur ?
  • Quel est le volume des fuites ?
  • Quel est le degré d’autonomie de la personne incontinente ? Peut-elle changer sa protection seule ?

Pour vous aider à choisir, vous pouvez demander conseil à votre pharmacien, mais aussi obtenir des échantillons auprès des boutiques spécialisées ou des marques via leur site internet.

Tous nos conseils pour bien choisir ses protections

Partager cet article

Sur le même sujet