Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Loi Elan, micro-crédit : l'accessibilité en questions

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 22/05/2018

0 commentaires
Pour maintenir des liens sociaux, aller faire ses courses, se rendre chez le médecin, l’accessibilité des logements est primordiale. Alors que la future loi Elan envisage de revoir le taux d’accessibilité des habitats à la baisse, un système de micro-crédit expérimental vient d’être lancé en Bourgogne Franche-Comté. Explications.

/media/library/images/acessibilite_logement_seniors_article.pngArchitectes

, associations de personnes handicapées, personnes à mobilité réduites, Défenseur des droits… Le projet de loi Elan n’en finit plus de faire grincer des dents.

En cause, l’article 18, qui revoit les exigences à la baisse : 10 % seulement des logements devront être accessibles, contre 100 % aujourd’hui. Les 90 % de logements restants devront être évolutifs, une notion dont le projet de loi ne définit pas les contours.

Pourtant, l’accessibilité est essentielle. Une étude récente* estime ainsi à un milliard d’euros les économies réalisées par l’installation généralisée d’ascenseurs, par la baisse du nombre de prises en charge de pathologies liées à l’isolement entre autres.

En attendant le vote de la loi au deuxième semestre 2018, il existe d’ores et déjà des aides pour améliorer l’accessibilité de son logement.

Des dispositifs pas toujours utilisés. En cause ? La complexité du système d’aides financières, le temps de traitement des dossiers, aussi.

Pour pallier ces difficultés, la caisse d’assurance retraite (Carsat) de Bourgogne Franche-Comté vient de lancer un dispositif expérimental de prêt à taux zéro. Un système de micro-crédit qui a pour but de faciliter le financement des travaux d’adaptation du logement pour les personnes âgées, jusqu’à 3 000 euros.

L’aide s’adresse aux personnes âgées de plus de 65 ans dont la retraite principale est versée par la Carsat, et éligibles à une aide aux travaux. 266 prêts ont d’ores et déjà été accordés.

Les personnes âgées intéressées par cette solution sont invitées à appeler le 39 60 (prix d’un appel local).

* Etude des cabinets Rinzen-Asterès pour la Fédération des Ascenseurs, mai 2018.

Partager cet article

Sur le même sujet