Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le label GreyPride dans les Ehpad de la Ville de Paris

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 11/06/2018

0 commentaires
A moins d’un mois de la Marche des fiertés

, Anne Hidalgo a annoncé lors du Conseil de Paris lundi dernier le déploiement du label « GreyPride bienvenue » à l’ensemble des Ehpad gérés par la Ville, soit 16 établissements. Explications.

grey pridePlus exposées au risque d’isolement — car elles ont moins d’enfants, peuvent avoir subi un rejet familial, dû cacher leur sexualité — les personnes âgées homosexuelles tendent à faire profil bas, de peur de la stigmatisation, de l’homophobie. Avec un impact réel sur leur estime d’elles-mêmes, leur santé psychique.

La question de leur accueil en établissement commence tout juste à émerger en France. Parmi les différentes initiatives, citons la charte Vieillir LGBT, conçue par l’association l’Autre cercle et signée par la Fondation hospitalière Sainte-Marie en 2014, puis par le groupe d’Ehpad privés Korian ce début d’année.

Mais aussi le projet de « maison de la diversité » de Rainbold Society et, désormais, le label GreyPride bienvenue, créé par le collectif GreyPride.

« Il s’agit tout d’abord de lutter contre l’invisibilisation des seniors LGBT », souligne Francis Carrier, le président du collectif. « L’invisibilité est une violence, elle empêche les personnes concernées de s’exprimer et contribue à l’isolement. »

Selon une enquête menée par GreyPride, 96 % des personnes LGBT de plus de 45 ans seraient favorables à un signe fort de ce type.

Pour obtenir le label, les établissements devront signer une charte, mettre en œuvre un plan de formation spécifique pour le personnel et évaluer leur engagement.

En retour, le collectif jouera le rôle de centre de ressource à travers une hotline et proposera des médiations pour les situations les plus difficiles.

En savoir plus

Partager cet article

Sur le même sujet