Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

The Book Club au cinéma : oser vivre sa sexualité en vieillissant

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 17/06/2018

0 commentaires

Défendre ses choix y compris face à ses proches

Elles ont grandi. Elles ont vieilli. Quatre vieilles copines de soixante ans (et beaucoup plus) se réunissent chaque mois autour d’un livre, dans leur club de lecture. Jane Fonda choisit le Best Seller 50 nuances de Grey”. L’occasion de bousculer la vie bien rangée de ces dames.
Le film The Book Club”, de Bill Holderman, en salle actuellement, ose aborder le tabou de la sexualité aux âges avancés.

le book club oser y croire

Oser y croire


Oser croire à l’amour, à la rencontre… et plus si affinité. C’est le message de cette jolie comédie où Diane Keaton, Jane Fonda, Candice Bergen et Mary Steenburgen s’en donnent à coeur joie. Il y a celle qui retrouve son premier amour (et n’ose plus y croire). Celle qui ose les sites de rencontres. Celle qui tente de raviver la flamme de son couple. Et enfin celle qui tombe sur un nouvel hidalgo, contre-carrée par l’amour ultra-protecteur (et étouffant) de ses filles.

Vieilles, debout, amoureuses


La comédie magnifie la vie, la flamme, debout jusqu’au bout. Ces coeurs plus âgés continuent de battre. Et l’envie d’amour, de tendresse, de regards, d’attentions ne semble pas se tarir, tout comme l’envie d’avoir envie. L’envie d’aimer et si possible d’être aimé.
Même pour très peu de temps. Même si cela fait souffrir. Au grand dam parfois de ses proches.

Après Et si on vivait tous ensemble” sur la cohabitation entre vieux copains, Jane Fonda continue de grandir, de vieillir, debout.

Partager cet article