Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Vers une société inclusive : sept grands principes pour éclairer une notion complexe

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 09/07/2018

0 commentaires
La présidente de la Caisse nationale de la solidarité pour l’autonomie, Marie-Anne Montchamp, a dévoilé jeudi dernier à la presse son plan d’action pour une société inclusive.

Jérôme Turpin Je suis en pleur dans les bras de Amma

Installée en mai 2005, la CNSA a pour principale mission de financer les aides en faveur des personnes âgées en perte d’autonomie et des personnes handicapées. Elle collecte et redistribue notamment les recettes de la journée de solidarité.

Mais la caisse a aussi comme objectif d’apporter des contributions au décideur public.

La CNSA a donc décidé de concentrer sa réflexion sur la société inclusive, appelée de ses voeux par Emmanuel Macron en avril dernier.

« Nous avons pour but d’apporter des clarifications et des repères », indique Marie-Anne Montchamp. « Dans un premier temps, nous avons voulu formuler les grands principes qui structurent la société inclusive. »

La CNSA en identifie sept :

  • La société inclusive reconnaît toutes ses composantes à travers la centralité de la personne : il faut recueillir directement les attentes, les désirs de la personne.
  • Dans une société inclusive, le lieu où la personne élit domicile détermine sa capacité à faire société. La notion de « chez soi » est propre à chacun.
  • Dans une société inclusive, c’est la société qui s’adapte aux singularités de la personne et pas l’inverse.
  • Pour être inclusive, la société doit l’être partout. Chaque territoire doit être impliqué.
  • Pour qu’une réponse soit réputés inclusive, il faut que l’ensemble des parties prenantes soit impliqué dans sa construction, à commencer par la personne elle-même.
  • Une société inclusive doit lutter de façon offensive contre la stigmatisation et les discriminations.
  • Une société inclusive doit anticiper, se donner les moyens de penser la situation future des personnes.

Reste maintenant à convaincre tout un chacun d’adopter ces grands principes. La CNSA a pour but d’accompagner la transition, en communiquant, animant les réseaux professionnels, en évaluant…

« Mais il ne faut pas sous-estimer le temps de la transformation », avertit Marie-Anne Montchamp.

Le chemin est balisé, à nous de l’emprunter.

En savoir plus
Version facile à lire et à comprendre


Crédits photo
 : Association ÉgArt — Pour un égal accès à l’art

Page d’accueil : Angola, calendrier 2784, 2015. Grégoire Koutsandréou. Acrylique sur toile, 7860 cm
Ci-dessus : Je suis en pleur dans les bras de Amma, 2009. Jérôme Turpin. Acrylique/​toile, 5060 cm. Collection fonds de dotation #ArtSansExclusion.
Partager cet article

Sur le même sujet