Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Quand le cinéma réveille la mémoire et crée le lien

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 01/10/2018

0 commentaires

« Faciliter la réminiscence des souvenirs, des émotions et des idées »

Quand on souffre de troubles de l’attention, de difficultés cognitives, une séance de cinéma peut devenir inaccessible. Le programme Cinémoire, présenté le 21 septembre à l’occasion de la journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, propose des séances adaptées aux personnes malades. Explications.

Inspiré du programme américain Meet Me at the Movies, Cinémoire s’intéresse à l’impact cognitif et émotionnel des films.

Lors des séances, plusieurs extraits de films sont projetés et donnent lieu à des débats entre spectateurs.

Les extraits sont choisis pour leur contenu émotionnel, leur caractère iconique et donc l’écho qu’ils suscitent chez les spectateurs : il s’agit de « faciliter la réminiscence des souvenirs, des émotions et des idées à propos du message du film, des acteurs, de la musique, etc. ».

Entre l’activité culturelle et l’art-thérapie, ces séances de « cinéma interactif » sont testées dans deux Ehpad et un hôpital parisien.

A la fin du projet, elles seront également proposées dans les cinémas de quartier.


En savoir plus

Partager cet article