Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Se chauffer en toute sécurité

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 29/10/2018

0 commentaires

Les bons réflexes face au monoxyde de carbone

Le retour du froid se traduit chaque année par une multiplication des intoxications au monoxyde de carbone, bien souvent causées par un système de chauffage défectueux.

Maux de tête, vertiges, nausée, vomissements… en période hivernale, ces symptômes peuvent avoir de multiples causes, y compris une intoxication au monoxyde de carbone.

Un gaz est indolore, incolore et non-irritant qui se diffuse très vite : il est donc indispensable d’être prudent.


Prévention : les bons réflexes

Pour cela, mieux vaut :

- faire vérifier et entretenir son système de chauffage – et celui de ces proches – par un professionnel ;
- faire vérifier également les installations de production d’eau chaude et les conduits de fumée ;
- aérer chaque jour au moins 10 minutes ;
- ne pas boucher les entrées et sorties d’air (grille de ventilation…) ;
- ne pas faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu ;
- placer les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments.

A noter : il existe des détecteurs de monoxyde de carbone, portables ou à fixer sur les murs.

Le ministère de la Santé recommande de choisir un modèle conforme à la norme européenne NF EN 50291 (cette mention doit figurer sur l’emballage du produit).

En cas de présence de monoxyde de carbone, l’appareil émettra un sifflement comparable à celui d’un détecteur de fumée.

Ces détecteurs de monoxyde de carbone sont disponibles notamment en grandes surfaces de bricolage.

Savoir réagir en cas d’intoxication


Si une ou plusieurs personnes présentent des symptômes d’intoxication, commencez par ouvrir en grand les fenêtres puis appelez les pompiers (18) ou les secours (112).

A voir : Les dangers du monoxyde de carbone, des gestes simples pour les éviter

Partager cet article

Sur le même sujet