Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Dieux de l'Ehpad : quand les résidents prennent la pose...

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 05/11/2018

0 commentaires

Ils osent

Après les Dieux du stade, place aux Dieux de l’Ehpad : à Péronne (80), les résidents de l’Ehpad de Saint-Fursy ont posé devant l’objectif de deux photographes. Résultat : une superbe série de clichés en noir et blanc, mais surtout un projet fédérateur et valorisant pour les personnes accueillis comme les salariés.

L’idée de photographier les résidents pour en faire en calendrier est venue de la direction, mais elle a remporté l’adhésion de tous, salariés comme résidents.

Certaines familles ont toutefois montré des réticences à l’idée de voir leurs parents poser, parfois un légèrement dénudés, explique Agathe Thuez, la directrice de l’établissement. Même si les photos sont bien loin de la nudité : ici une jupe relevée au-dessus du genou, là un torse nu…

« Le rapport au corps est compliqué, le rapport au corps qui vieillit encore plus », observe-t-elle. « Et c’est bien pour ça que nous avons lancé ce projet : il s’agissait de faire évoluer nos regards sur les personnes âgées, d’envisager les résidents comme des personnes à part entière et non comme des corps à soigner. »

Tous ont joué le jeu, pris la pose dans l’Ehpad mais aussi à l’extérieur. Un salon de coiffure, une école, un salon de tatouage ou encore un musée ont ainsi servi de décors aux photographes, Sébastien Oesch et Sonia Lelièvre.

Et permis de réaliser tant de clichés que le calendrier ne suffisait pas à tous les montrer : une exposition a donc été organisée au sein de l’établissement… et a accueilli une centaine de visiteurs pour son vernissage le 12 octobre.

Aujourd’hui, les calendriers sont en vente, afin de financer le séjour annuel des résidents en bord de mer.

Contact : Ehpad Orpéa Saint-Fursy — 28 Rue Saint-Sauveur, 80200 Péronne — Tel. 03 22 84 03 34- Contact mail

Partager cet article

Sur le même sujet