Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Etre rassuré de l'activité de l'aide à domicile

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 12/11/2018

0 commentaires

Se rassurer et se soutenir les uns, les autres

Vous faites appel à un service d’aide à domicile pour soulager la vie quotidienne, pour tenir compagnie, pour les courses, les repas, le ménage, l’aide à la toilette… Après une évaluation à domicile, l’aide s’installe et les intervenants se rendent au domicile.
Comment s’assurer de la qualité, de la réalité ou l’effectivité de cette aide ?
Quelques conseils pratiques.

Faire le point régulièrement

Généralement une aide se met en place après une évaluation du service et un compte rendu circonstancié. Il faut laisser quelques jours, voire deux ou trois semaines pour que l’intervenant à domicile prenne ses marques, et que la relation de confiance s’installe. Mais il faut aussi se poser pour faire le point avec l’intervenant, avec son responsable pour échanger, ajuster et si besoin réagir, voire changer … et devoir recommencer !
Un point régulier, une fois par mois, si possible en face à face complètera les échanges téléphoniques.

Faire circuler l’information visuelle


Plus l’information circulera, plus la confiance s’installera. L’intervenant est invité à raconter, voire écrire ce qui se passe, les réussites, les fous rire, les difficultés le cas échéant mais aussi les besoins (en produits, matériels), les attentes et désirs suggérés par la personne aidés.
Un cahier de liaison papier ou démartérialisé permet de donner accès aux coordonnées respectives. Il sera complété et mis à jour. Il pourra être complété d’un échange téléphonique, par SMS, via les outils de messageries instantanées (Whatsap…). L’occasion de partager des photos régulières de la vie qui s’écoule de part et d’autre, des repas pris (ou non), des thèmes des conversations…

Croiser les informations


Si d’autres professionnels interviennent à domicile : portage de repas, infirmier, kinésithérapeute, profitez d’un échange avec eux, si possible avec l’aide domicile pour évaluer et ajuster cette intervention. Le service de téléassistance peut aussi être mis à contribution pour échanger avec l’intervenant et servir de plateforme d’appui, de relais de l’information.

Gérer, surveiller


Les services professionnels sont de plus en plus dotés de systèmes de télégestion connectés au téléphone de l’intervenant, que la personne aidée, le client, valide au début et à la fin de l’intervention.
Des système de télé-surveillance avec caméras permettent aussi de suivre la vie à domicile.
Ils doivent être indiqués aux intervenants.

Partager cet article

Sur le même sujet