Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Incontinence urinaire : pourquoi il faut oser en parler

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 03/12/2018

0 commentaires

à ses proches, à son médecin

Sujet tabou par excellence, l’incontinence fait partie de ces affections tues, y compris chez le médecin. Pourtant, il est essentiel d’en parler.

A ses proches d’abord

: une conversation peut-être gênante, mais qui leur permettra de mieux vous comprendre et de trouver des solutions pour préserver votre vie sociale.

En organisant des sorties ou des activités dans lesquelles vous vous sentirez à l’aise, par exemple.

Et n’oubliez pas : les personnes touchées par l’incontinence sont bien plus nombreuses qu’on ne le croit.

Selon une étude récente, 12 % des femmes âgées de 20 à 29 ans souffrent de fuites urinaires. Et après 75 ans, une femme sur trois est concernée…

Mais surtout, il est indispensable d’aborder le sujet avec son médecin traitant.

Et de lui donner le plus d’informations possible sur ces fuites : moment/​situations où elles surviennent ; fréquence ; alimentation ; mode de vie ; traitements…

Cela lui permettra de déterminer la forme d’incontinence et donc le traitement adapté : il existe en effet presque toujours une solution.

A noter : pour être le plus précis possible, il peut être utile de tenir un calendrier mictionnel pendant quelques jours.

Partager cet article

Sur le même sujet