Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : Ensemble, solidaires

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 16/12/2018

0 commentaires

Célébrer la vie en brisant le silence

Les fêtes de fin d’année sont l’occasion de se retrouver pour célébrer la vie, malgré tout.

Malgré les évènements tragiques (ces derniers jours à Strasbourg), malgré le réchauffement climatique qui mobilise toutes les générations (écoutez Greta Thunberg âgée de 15 ans aujourd’hui), malgré la révolution de la longévité qui fait toujours aussi peur à nos sociétés âgistes, malgré la montée l’individualisme, le tabou d’oser demander de l’aide, l’isolement social …

Célébrons ces villes qui mobilisent concrètement leurs citoyens : comme Paris en compagnie cette semaine ou Issy les Moulineaux.

Célébrons ces entreprises qui décident d’accompagner leurs salariés aidants, qui sont maintenant plus nombreux que les salariés parents de jeunes enfants.

Célébrons ces femmes, toujours en première ligne dans la relation d’aide. Elles sonnent une nouvelle fois l’alerte sur les attentes, les besoins, les envies de bienveillance, de bientraitance, d’Humanitude (le mot est cité dans la concertation citoyenne).

Et si aider l’autre” était demain l’affaire de tous : hommes et femmes, citoyens ?

Célébrons ces initiatives intelligentes, citoyennes comme ces tricots solidaires pour accompagner la maladies d’Alzheimer, les 10 ans du Baluchonnage à Maromme en Seine Maritime pour remplacer les proches aidants à domicile, ces centres experts Parkinson dans des zones où la maladie sévit sévèrement (comme en outre-mer cette semaine), la caravane des aidants qui revient à Paris pour les fêtes.

La citoyenneté ne se décrète pas, elle se vit. Saluons ces 68 conseils départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA) installés en septembre 2018.

Et puis ça suffit : brisons le silence de la maltraitance des plus âgés. Bravo à la Normandie et sa ministre autoproclamée des plus âgées pour cette campagne télévisuelle. Bravo à la vingtaine de personnalités médiatiques de porter ce message … qu’il faudra marteler dans l’opinion, auprès des pouvoirs publics.

Briser le silence : c’est ce que les citoyens de Strasbourg ont décidé de faire samedi dernier après un temps de recueillement, de commémoration.

C’est ce que nous ferons, à vos côtés, à partir du 2 janvier pour la première newsletter d’Agevillage de l’an 2019.

D’ici là, nous vous souhaitons de belles fêtes de fin d’année joyeuses, bruyantes, citoyennes et solidaires !

Partager cet article

Sur le même sujet