Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Tisser des liens au sein d'une ville : l'exemple de Tourcoing

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 14/01/2019

0 commentaires

L’intergénération comme levier vers plus d’innovation, plus de cohésion sociale et plus d’attractivité

Avec l’allongement de l’espérance de vie, la hausse constante du nombre de retraités, la nécessité d’une réorganisation sociétale apparaît désormais évidente, afin de conserver un lien entre les différentes générations.

Tourcoing, ville jeune (près de 50 % des habitants ont moins de 30 ans) mais soucieuse de la cohésion entre l’ensemble de ses habitants, fait l’objet d’un rapport pour encourager l’inter-génération.

L’intergénération en 10 étapes


Outre les initiatives déjà existantes, le CEEST (Comité économique environnemental et social de Tourcoing) se penche à travers ce rapport sur ce qu’il reste à améliorer pour encourager l’intergénération à Tourcoing et publie 10 propositions en ce sens. 
  • Assigner une délégation « intergénérationnelle » à un adjoint au maire.
  • Une plus grande articulation entre les associations et les institutions.
  • Lutter contre la fracture numérique qui sépare les générations.
  • Réactiver les « solidarités de voisinage » et notamment le parrainage de personnes âgées isolées.
  • Favoriser le bénévolat entrepreneurial.
  • Encourager l’habitat partagé.
  • Inciter la transmission pour favoriser le partage de savoir entre les générations. 
  • Stimuler les initiatives intergénérationnelles dans le domaine de l’enseignement, à l’image de « la boîte à mots ».
  • Développer des lieux intergénérationnels.
  • Informer les différentes générations sur la richesse et les modalités de l’engagement associatif.

A Tourcoing, comme partout, un nombre important de personnes âgées vivent isolées, ne savent pas se servir des nouvelles technologies. Seule une réorganisation en profondeur de la ville pourra permettre de lutter contre le délitement du lien social et l’isolement.

Mais favoriser l’intergénération revient aussi à « se donner un atout supplémentaire pour l’attractivité de notre ville », soulignent les auteurs du rapport.

Reste à voir comment le conseil municipal de Tourcoing s’emparera des propositions du CEEST, dont le rôle est consultatif.

Partager cet article

Sur le même sujet