Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les assistants vocaux au service du maintien à domicile

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 23/04/2019

0 commentaires
D’après une étude menée par l’Ifop et Sociovision pour la FESP sur 1507 personnes âgées de 50 ans et plus, 85 % des Français envisagent de vieillir dans leur domicile. Cette volonté doit s’accompagner d’un réaménagement progressif du quotidien pour prévenir d’une perte d’autonomie.

Que ce soit pour repenser son intérieur de façon plus adaptée ou avoir recours à des aides extérieures pour certaines tâches devenues compliquées à réaliser, les habitudes doivent être remises en question en fonction du degré d’autonomie pour permettre un maintien à domicile.

L’assistance virtuelle


L’innovation est aussi là pour accompagner une population vieillissante. Système de détection de chute, de géolocalisation, dispositifs d’assistance… Des solutions fleurissent pour qu’une personne âgée puisse demeurer chez elle en toute tranquillité.

Cependant ces produits, plus ou moins stigmatisants, se heurtent à la réticence de ceux qui refusent l’achat d’un produit pour vieux”.

Les assistants vocaux, pensés pour pouvoir s’adapter aux besoins de chacun, peuvent constituer une solution pour prévenir, puis accompagner la perte d’autonomie.

Google Home, Amazon Echo, HomePod d’Apple… les intelligences artificielles s’invitent dans les domiciles et peuvent répondre à de nombreuses problématiques rencontrées par les seniors. 

Garantir la sécurité


En cas de chute ou d’incident de tout ordre, l’assistant peut permettre de remplacer le téléphone et ainsi contacter les proches ou les urgences sur simple demande vocale.

Contrôler la maison


Relié à d’autres appareils connectés, l’assistant vocal peut aider à contrôler toute une maison et la rendre plus accessible. Ouvrir la porte d’entrée, baisser le chauffage, allumer la lumière… tout peut désormais être dirigé par la voix, depuis son fauteuil.

Ne rien oublier 


L’assistant vocal peut aussi être utilisé comme pense-bête et rappeler la prise de médicaments ou un rendez-vous. Il permet aussi de faire des recherches sans avoir à se déplacer ou encore faire ses courses en dictant sa liste à sa petite enceinte connectée.

Véritable compagnon virtuel, l’assistant vocal, avec un peu d’entraînement, constitue une solution à la fois rassurante pour les proches et véritablement utile pour la personne en perte d’autonomie. A la fois téléphone, télécommande universelle, bloc-note et assistant, ces objets connectés ne sont plus réservés aux seuls geeks et peuvent apporter une aide quotidienne à une population bien plus âgée.
Partager cet article

Sur le même sujet