Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'hôpital s'adapte aux personnes âgées

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 09/09/2019

0 commentaires

Une rentrée pour mettre fin à la crise des urgence et pour améliorer les hôpitaux

Depuis la rentrée Agnès Buzyn multiplie les annonces afin de répondre aux attentes dans les services d’urgence. En ce sens, la ministre de la Santé reçoit ce lundi, syndicats, représentants des médecins libéraux et fédérations hospitalières. Plan d’action, budget dédié… le point sur les mesures pour faire face à la crise.



Lundi dernier la ministre annonçait une première salve de mesures pour tenter de désamorcer une crise qui dure depuis six mois.

Outre la vidéo-assistance dans tous les Samu, entre les Ehpad et les régulateurs notamment, Agnès Buzyn a aussi annoncé une évolution dans la prise en charge des personnes âgées. 

Ainsi sera mis en place, un système d’”admission directe” pour les personnes âgées qui doivent être hospitalisées, avec pour ambition de réduire le passage aux urgences.

Des filières d’”admission directe” devraient être motivée par un bonus” financier attribué au hôpitaux qui les mettront en place.


L’exemple de Rouen



L’amélioration de la prise en charge des personnes âgées est aussi symbolisée par la démarche du CHU de Rouen, qui propose désormais un panel de consultations spécialisées sur un même centre.

Cette nouvelle polyclinique de l’hôpital de Bois-Guillaume est dédiée aux plus vulnérables, personnes âgées ou handicapées, comprend des services spécialisés en pneumologie, ophtalmologie et propose aussi des consultations dédiées aux personnes en situation de handicap. 

Par ailleurs, dans l’optique de mieux considérer les aidants, la polyclinique met à disposition en son sein, des locaux pour les familles et les associations de patients.
Partager cet article

Sur le même sujet