Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Aidant : vis ta vie !

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 23/09/2019

0 commentaires

Vivre et aider à vivre … oui mais comment ?

Au lendemain de la journée mondiale Alzheimer, et à la veille de la journée nationale des aidants (JNA) ce 6 octobre, comment continuer d’aider les proches aidants à se reconnaître comme tels, à se faire aider pour continuer de vivre leur vie ?


Les aidants sont des aimants

Reprenant la formule de Catherine Ollivet, France Alzheimer 93 et l’Espace Ethique Ile-de-France, les intervenants de la 3eme Rencontre en région Grand Age Autonomie et Innovation à Fauville en Caux (Normandie) ont décrypté les pièges, les paradoxes de la relation d’aide.

Du sentiment de devoir aider à la culpabilité dès que l’on prend soin de soi, il faut des temps d’analyse, d’évaluation pour décrypter ce qui se joue pour la personne fragilisée, son proche, dans leur relation.

Mais pour qu’il y ait lien, il faut une intention”, rappelle le Pr Emmanuel Hirsch. Evaluer, proposer, ajuster sont de lourdes responsabilités au regard de la vulnérabilité des personnes, que les aidants refusent d’abandonner.

Ils ont besoin de connaître les ressources d’aides locales pour les soulager (Clic, plateformes territoriales d’appui/​Maia et leurs gestionnaires de cas”, ESA : équipes spécialisées Alzheimer…), accueils de jour, de nuit, temporaires, résidences autonomie, résidences services seniors, familles d’accueil, co-locations dédiées jusqu’aux Ehpad (Etablissements pour personnes âgées dépendantes).

Retrouvez-les dans l’Annuaire d’Agevillage.com

Aidant : Vis ta vie !

Le court documentaire d’une dizaine de minutes Vis ta vie ! de Nicolas Royer nous plonge dans la vie d’un proche aidant, Marc, qui prend soin de son épouse, en toute fin de vie.

Le film nous fait partager ses angoisses (du diagnostic aux décisions finales déchirantes), ses insomnies, ses dilemmes, ses relations avec ses proches…

Avec finesse et subtilité, les tabous sont abordés : intimité des soins, désorientation, perte de la mémoire, solitude et relations tendues avec sa fille, enfermement.

Marc est bien seul à coordonner les intervenants auprès de son proche, à prendre soin d’elle, à affronter l’indicible.

Un film hommage à ces invisibles et un hymne au répit, au soutien des personnes fragilisées et de leurs proches. Il va partir en tournée-débats, en road-tour, avec les partenaires du film, membres du Collectif Je t’aide.

Informations à suivre sur la page Facebook du film Vis ta vie !

Partager cet article

Sur le même sujet