Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Initiative : l'Udaf 44 donne la parole aux personnes protégées

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 23/09/2019

0 commentaires

Franc succès pour ce premier groupe d’expression

La protection juridique des majeurs (tutelle, curatelle…) concerne au moins 730 000 personnes en France. Des personnes qui ont souvent du mal à faire entendre leur voix. L’Udaf (union départementale des affaires familiales) 44 a donc décidé de leur donner la parole.


Les mesures de protection juridique ont pour but de protéger toute personne « qu’une altération de ses facultés personnelles met dans l’impossibilité de pourvoir seul à ses intérêts ».

Elles portent uniquement sur les décisions matérielles : même avec une mesure de protection, une personne reste libre de voter, d’entretenir des relations personnelles ou encore de choisir le lieu où elle souhaite vivre.

La mesure peut être exercée par un proche du majeur protégé, ou par un professionnel, un mandataire juridique à la protection des majeurs (MJPM). C’est le cas pour une mesure de protection sur deux.

L’Udaf 44 à Nantes, qui emploie des MJPM, a décidé de leur donner la parole, en organisant fin août un le premier groupe d’expression des usagers du service de protection juridique des majeurs.
Pour l’association, l’objectif était de « favoriser leur expression sur leur ressenti vis-à-vis de leur mesure de protection », mais aussi « d’aborder avec eux la qualité d’accueil, d’écoute, les relations avec leur mandataire et évaluer leur accès à l’information ».

Pour constituer le groupe, l’Udaf a lancé un appel aux 1950 personnes qu’elle suit.

Un appel couronné de succès, puisque 75 personnes y ont répondu positivement, ce qui a conduit l’association à tirer au sort les 10 participants du premier groupe de parole.

L’Udaf 44 envisage d’organiser de nouvelles sessions dans ses antennes de Châteaubriant et Saint-Nazaire.

Et affirme que « les propos recueillis permettront d’adapter l’accompagnement réalisé par les professionnels toujours en vue de répondre aux besoins et aux attentes de la personne protégée ».

En savoir plus

Partager cet article

Sur le même sujet