Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

5 courts-métrages pour considérer la vieillesse autrement

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 16/12/2019

0 commentaires

La rédaction d’Agevillage a sélectionné 5 films portant un regard original sur le grand âge

Le Nikon Film Festival met chaque année en lumière des courts-métrages inventifs réalisés par de jeunes cinéastes. Placée sous le thème une génération”, la dixième édition du festival offre la possibilité aux réalisateurs en herbe de porter un regard personnel sur le grand âge. 


Depuis dix ans le Nikon Film Festival met à l’épreuve le talent de jeunes réalisateurs autour d’un sujet imposé. 

Ils ont jusqu’au 15 janvier pour présenter un film de 140 secondes maximum et ainsi tenter de remporter l’un des 10 prix de la compétition. 

Si 9 de ces prix seront remis par le jury présidé par le réalisateur Cédric Klapisch, les internautes peuvent soutenir aussi un ou plusieurs films.

Vous avez donc jusqu’au 1er mars 2020 à 23h59 pour voter et ainsi désigner le Prix du Public 2020.

Pour voter il suffit de se rendre sur la fiche du film choisi et de cliquer sur soutenir ce film”.

A un mois de la clôture des participations, plus de 200 films sont déjà inscrits et certains d’entre eux se sont approprié la thématique et offrent une vision originale, parfois décalée, sur les personnes âgées. 

La rédaction d’Agevillage vous propose une sélection de cinq courts-métrages de la sélection, qui se questionnent sur la place des personnes âgées dans la société. 


Les coups de coeur de la rédaction

Relève-toi (Etienne Cocuelle)
Le film d’Etienne Cocuelle évoque avec subtilité la solitude à travers les générations. Particulièrement touchant, Relève-toi met en lumière l’absence de soutien dont peuvent être victimes les personnes âgées. 



Papyboom
(Ben Richardot)
Ce court-métrage utilise humour et légèreté pour au final mettre en évidence la problématique des petites retraites. Un message fort traité avec beaucoup d’efficacité.
















Je suis Ginette
(Natacha Giler)
140 secondes aux côtés de Ginette Kolinka, rescapée d’Auschwitz-Birkenau et véritable force de la nature. Un film plein d’énergie qui suit la formidable nonagénaire pendant une séance d’aérobic.



Ce film sur l’importance des liens intergénérationnels montre une personne âgée face à l’évolution perpétuelle des nouvelles technologies. 















Feeling 82 (Mehdi Meskar & Laura Farrugia)
Caustique et percutant, Feeling 82 dévoile un repas de famille chaotique. Mais si le grand-père semble perdu, ce n’est pas forcément parce qu’il est vieux. Peut-être ne supporte-t-il tout simplement pas sa famille ! 



















Partager cet article