Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Covid-19 : comment garder le lien entre résidents et famille ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 09/03/2020

0 commentaires

et atténuer l’isolement malgré les mesures liées au coronavirus

Confinement oblige, le lien se distend entre les résidents d’Ehpad et leurs proches, au risque de renforcer la détresse psychologique pointée par la Drees en janvier dernier. Pour préserver la vie sociale, le lien avec l’extérieur, les outils numériques viennent à la rescousse.

Des solutions pour garder le contact avec ses proches, même en vacances

Si l’apprentissage de l’informatique pouvait autrefois sembler insurmontable aux plus âgés, l’arrivée des tablettes sur le marché a changé la donne.

Plus simples à utiliser qu’un ordinateur, moins encombrantes, nomades, elles se déclinent en outre en version senior.

Différentes entreprises proposent des tablettes cumulant interfaces dépourvues de toute icône superflue et service d’assistance à distance.

C’est le cas d’Ardoiz, la dernière né, créée par La Poste, Facilotab ou encore Tabbya, qui pousse la simplification jusqu’à la possibilité de n’afficher qu’une seule appli sur l’écran.

Spéciale seniors ou pas, la tablette fait aujourd’hui partie du quotidien d’une personne âgée de 70 ans ou plus sur 10, et de 29 % des 60 – 69 ans.

De nombreuses applications permettent de communiquer à distance : Skype, Zoom ou Tango pour la visiophonie, WhatsApp ou Messenger pour échanger des photos et des messages en temps réel…

Depuis le début de la crise, de plus en plus d’établissements s’équipent en ordinateurs ou en tablette, grâce, notamment, aux dons de fondations, d’entreprises ou de particuliers.

Pour les réfractaires du virtuel

Bien sûr, le téléphone reste une option de choix, à condition que le résident soit en capacité de l’utiliser.

Sinon, reste l’écrit. La lettre, la carte postale manuscrite ou le dessin des petits-enfants envoyé par la Poste restent très prisés de tous : des souvenirs tangibles que l’on peut exposer et conserver.

Mais il est aussi possible d’allier virtuel et réel. Différentes applications et sites spécialisés (SimplyCards, MyPostcard…) permettent ainsi d’envoyer des cartes postales électroniques personnalisées à partir des photos choisies par les proches, pour 2 ou 3 euros. Le service Parlapapi propose quant à lui un abonnement pour envoyer 4 à 20 cartes chaque mois. Et aussi l’application gratuite 1Lettre1sourire qui vous permet d’écrire aux résidents des établissements inscrits.

Pour des nouvelles régulières, Famileo compile, mets en page et imprime les messages et les photos postées par les proches via l’application pour remettre au destinataire une gazette personnalisée envoyée chaque mois.

Une autre façon d’être proche malgré la distance imposée par le Covid-19.

A lire aussi
Ehpad : que faire quand on ne peut plus rendre visite à son proche ?

Partager cet article

Sur le même sujet