Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Confinement : qui peut me livrer mes courses, mes repas ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 03/04/2020

0 commentaires

Grandes enseignes, circuits alternatifs, portage de repas…

Pour lutter contre la propagation du coronavirus et éviter de tomber malade, il est déconseillé de sortir de chez soi autant que faire se peut. Afin de respecter ces mesures le plus strictement possible, gros plan sur les solutions pour faire ses courses sans sortir de chez soi, ou pour faire livrer des courses à son proche âgé ou fragile.

S’armer de patience avec les grandes enseignes

La plupart des grandes enseignes proposent des services de livraison, mais ils sont pris d’assaut.


Résultat, les sites saturent (il faut s’armer de patience et recommencer jusqu’à ce que la connexion se fasse) et les délais de livraison peuvent être longs (jusqu’à deux semaines) : essentiel, donc, de ne pas s’y prendre au dernier moment.

A noter : le groupe Carrefour a mis en place un numéro vert 0 805 900 021 pour les personnes âgées, le personnel soignant et les personnes à mobilité réduite, afin de leur faciliter la commande de paniers alimentaires.

Deux paniers sont proposés, un panier alimentaire à 50 euros (une semaine de courses pour une personne) et un panier hygiène et entretien à 25 euros.

Plus d’informations

Les enseignes Franprix et Monoprix ont elles aussi déployé des formules de panier, mais elles ne sont pas réservées aux seniors et au soignants.

Une offre disponible uniquement par téléphone, au 0 805 620 370 pour Franprix et au 0 805 8000 pour Monoprix.

De nouveaux services en direct de Rungis

En test depuis début 2020, l’application Mon marché livre des produits frais depuis Rungis, mais uniquement dans le VIème, le VIIème et l’Ile de la cité à Paris.

Le marché de Rungis a quant à lui lancé le 1er avril sa plateforme Rungis livré chez vous, qui livre les produits du marché international uniquement à Paris pour l’instant, contre 12 euros pour les commandes de plus de 50 euros (8 euros pour les commandes supérieures à 100 euros et gratuitement pour celles qui dépassent 150 euros).

Les deux plateformes espèrent développer rapidement leur secteur de livraison.

Penser aux circuits courts…

Plus respectueux des hommes et de la planète, les circuits courts tirent leur épingle du jeu en cette période de confinement.


Les 400 Amap (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) françaises ou le réseau La ruche qui dit oui, qui livrent des paniers de fruits et de légumes directement du producteur au consommateur, ontfortement augmenté leur activité cette dernière semaine.

Une bonne solution pour manger frais et local.

A noter : en Ile-de-France, La ruche qui dit oui livre en 24 heures.

Trouver l’Amap la plus proche

Commander via La ruche qui dit oui

… et aux commerçants locaux

Dans de nombreux quartiers, les commerçants se mobilisent pour livrer leurs clients les plus âgés. Vous pouvez tenter de passer un coup de téléphone aux commerces de bouche que vous fréquentez habituellement pour voir s’il est possible de bénéficier de leurs services.


La plateforme Epicery met quant à elle en relation les particuliers avec des commerçants de Lyon et de Paris. Vous y trouverez un large choix de boutiques : primeurs, boucheries, fromageries…

Solidarités de voisinage

Un peu partout, des voisins laissent des mots dans les halls d’immeuble pour signaler qu’ils sont prêts à donner un coup de main pour les courses des plus âgés.

Pour encourager cette solidarité de proximité, Voisins solidaires propose un kit d’affiches, annuaires des voisins et autres documents à télécharger sur son site.

Le site enpremiereligne​.fr met quant à lui en relation des volontaires et les personnes à risques (et les professionnels de santé) qui ont besoin d’un coup de main.

Le CCAS et le portage de repas toujours présents

Les centres communaux d’action sociale des mairies, les services de portage de repas à domicile pour les seniors continuent de fonctionner pendant la crise : n’hésitez pas à les contacter pour trouver des solutions adaptées.

Partager cet article