Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Confinement : des gestes pour rompre avec l'isolement

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 06/04/2020

0 commentaires

Mettre un tissu rouge à la fenêtre pour signifier un besoin d’aide, une détresse sociale

Après quatre semaines de confinement, les Français s’organisent depuis leur domicile, pour se soutenir les uns les autres et aider ceux qui en ont le plus besoin. Chiffon rouge, mots à la fenêtre, jeux ou discussions entre immeubles… Voici quelques initiatives qui viennent lutter contre le sentiment de solitude.

Alors que le gouvernement permet depuis ce jour d’attester d’un déplacement dérogatoire depuis son smartphone, le confinement est cependant maintenu et risque de durer encore quelques semaines.


Un contexte inédit qui constitue un facteur aggravant d’isolement.


Le chiffon de la solidarité



Un habitant du Lot a soumis l’idée de mettre un chiffon rouge (ou n’importe quel tissu de la couleur rouge) à sa fenêtre afin de signifier une détresse sociale. 

Cette période étant une véritable mise à l’épreuve pour les personnes âgées isolées, cette astuce peut leur permettre de faire savoir qu’elles ont besoin d’aide et de faire appel à un voisin pour un service ou simplement une écoute. 

D’autres ont choisi de mettre des mots à leurs fenêtres. Des papiers sur lesquels on peut lire des messages réconfortants ou parfois des demandes d’aides ponctuelles.

Une solidarité entre voisins nécessaire pour éviter qu’une personne âgée, qui ne peut plus voir sa famille et parfois même qui ne bénéficie plus d’aide à domicile, puisse sombrer dans une détresse sociale. 

Les voisins se rapprochent pendant cette période si particulière. Certains organisent des apéritifs depuis leurs balcons, d’autres organisent des jeux où les protagonistes sont les voisins de la rue. 

C’est notamment le cas de ce parisien qui propose des sessions de Questions pour un champion” à sa fenêtre.


Les associations toujours au bout du fil



Pendant le confinement, l’association les Petits Frères des Pauvres reste plus que jamais active et invite les personnes isolées à contacter le service d’écoute téléphonique Solitud’écoute au 0 800 47 47 88 (appel anonyme et gratuit) 


Dans l’idée de lutter contre l’isolement social des personnes fragiles, l’association la Croix-Rouge propose des outils pour inciter à l’entraide entre voisins.

Créer des conversations d’entraide, partager sa connexion wi-fi, mutualiser les courses, cuisiner pour son voisin… Des actions simples à mettre en œuvre, dans le respect des consignes sanitaires, qui permettent de recréer du lien social.

Partager cet article