Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Rapport Guedj contre l'isolement : téléphonez, téléphonez, téléphonez

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 14/04/2020

0 commentaires

Aux gestes barrières associer autant de gestes solidaires et bienveillants

La crise sanitaire du coronavirus met en évidence l’importance de la lutte contre l’isolement, un besoin urgent et préexistant, souligne Jérôme Guedj, auteur du Plaidoyer pour les vieux, ancien parlementaire et président du conseil départemental de l’Essonne, dans un rapport remis à Olivier Véran ce 5 avril. Aux gestes barrières de protection, il invite notre société à déployer des gestes solidaires, bienveillants, quotidiens, en proximité. Et notamment en décrochant chaque jour son téléphone pour échanger avec les personnes les plus isolées autour de nous.


900 000 personnes isolées


Les chiffres de la Fondation de France et des Petits Frères des Pauvres cités dans le rapport de Jérôme Guedj rappellent cette réalité qui n’est pas encore une priorité des politiques publiques : « 4,6 millions de Français de 60 ans et plus ressentent de la solitude. 3,2 millions sont même en risque d’isolement relationnel, c’est-à-dire qu’ils peuvent passer des journées entières sans parler à personne. »

900 000 sont en situation d’isolement et 300 000 confrontés à ce que les Petits Frères des Pauvres appellent la « mort sociale », un isolement extrême, un retrait total et subi, une sorte de confinement permanent. 

Mobilisation nationale et locale sur les épaules des maires


Le rapport invite à une mobilisation individuelle et collective face à l’isolement : téléphoner régulièrement et mettre en lumière les initiatives locales et nationale.

Parmi les propositions du rapport, le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran a d’ores et déjà acté trois groupes de mesures : 

1. Le renforcement du numéro vert national d’écoute de la Croix-Rouge qui assure un soutien psychologique et d’orientation pour personnes âgées fragiles et isolées : 09 70 28 30 00, accessible, de 8h à 20h, 7 jours sur 7.


2. Le rappel d’un message et d’une responsabilité forte : téléphonez, téléphonez, téléphonez, un geste de solidarité, simple, pour prendre des nouvelles.

Aux gestes barrières, Le gouvernement veut valoriser ces gestes bienveillants et de proximité comme proposer de l’aide à ses proches, ses voisins (cf. Voisins solidaires).

Le rapport invite à proposer les cadres juridiques adaptés à la mise en commun des fichiers des mairies (registres canicule où les personnes isolées se déclarent), les bénéficiaires des aides sociales des caisses de retraite (Gir 5 et 6), les bénéficiaires de l’Apa (Allocation personnalisée d’autonomie pour les personnes évaluées Gir 1, 2, 3, 4) et de la PCH (Prestation de compensation du handicap) délivrées par les départements.

Le gouvernement va accélérer la mise en relation entre les 30 000 jeunes en service civique, les 230 000 personnes inscrites sur la plateforme jeveuxaider​.gouv​.fr (réserve civique Covid-19) et les besoins des acteurs de terrain (mairies, aides à domicile, établissements d’accueil).

3. Création d’une plateforme qui partage des bonnes pratiques, les solutions numériques pour les seniors, les aidants, les professionnels, des outils très concrets comme une grille d’évaluation de la fragilité pour faciliter la mobilisation des maires et des conseils départementaux, en partant des dix besoins du quotidien des personnes âgées, avec la mise en place d’une cellule de coopération locale contre l’isolement en lien avec les équipes citoyennes Monalisa : mobilisation nationale contre l’isolement des plus âgées, lancée en 2014.

Accéder au rapport de Jérôme Guedj, Lutter contre l’isolement des personnes âgées fragilisées en période de confinement

Partager cet article