Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Contre l'isolement des âgés, les Ehpad à nouveau ouverts aux visites des proches

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 20/04/2020

0 commentaires

Consignes officielles du 20 avril

C’est l’annonce phare de la prise de parole d’Olivier Véran ce dimanche 19 avril : après 40 jours de confinement, les structures qui accueillent des personnes âgées (Ehpad, résidences autonomie…) pourront à nouveau accueillir des visiteurs. 

Depuis l’interdiction des visites en Ehpad le 11 mars, les initiatives pour maintenir le lien se multipliaient, les incidents aussi.

Certains établissements refusaient par exemple de recevoir des colis de la part des proches. Dans le Tarn, l’épouse d’un résident de l’Ehpad de Graulhet a été verbalisée alors qu’elle se rendait sous la fenêtre de son mari pour communiquer avec lui via une ardoise. Une amende depuis annulée.

En Normandie, c’est le fils d’une résidente qui a écopé d’une amende de 135 euros pour être venu déposer des vêtements et un bouquet de muguet à sa mère, témoigne le directeur des Jardins de Matisse, à Grand-Quevilly, près de Rouen.

Car face à l’isolement des personnes âgées, au risque de dépression, de glissement, nombre d’établissements et de proches s’adaptaient au mieux pour préserver, malgré tout, les contacts, dans le respect des règles de distanciation sociale.

L’imagination au secours du lien


Avec des outils numériques bien sûr

, grâce, notamment, à des dons massifs d’ordinateurs et de tablettes, mais également avec des solutions plus inattendues.

A l’image de ce « causoir » mis en place par l’Ehpad Les Bruyères, à Epinal : une plaque de plexiglas, ajustée aux fenêtres du rez-de-chaussée pour pouvoir se parler sans que les proches entrent dans l’établissement.

« Pour les personnes malentendantes, on peut communiquer avec le téléphone », précise Cédric Lacresse, le directeur de l’Ehpad.

« Nous avons un planning à l’accueil avec un rendez-vous d’une demi-heure pour les personnes en réelle difficulté. Nous désinfections le plexiglas entre chaque visite. »

Le département du Bas-Rhin avait quant à lui réautorisé les visites dès samedi 18.

La réouverture nationale des établissements qui accueillent les personnes âgées a quant à elle été rendue possible par le travail de Jérôme Guedj, qui a remis le 18 avril un rapport sur les conditions de retour progressif des familles à Olivier Véran.

Un rapport que le ministère traduit ce lundi en protocole à l’attention des Ehpad et agences régionales de santé.

Consulter le rapport de Jérôme Guedj

« On peut passer beaucoup de chose avec le regard »


Le ministère précise notamment « qu’il revient aux directrices et directeurs d’établissement de décider des mesures applicables localement, après concertation collégiale avec l’équipe soignante et en particulier les médecins coordonnateurs le cas échéant, en fonction de la situation sanitaire de l’établissement et dans le respect des préconisations en vigueur dans le territoire concerné. Pour définir le dispositif prévu pour l’établissement, il est recommandé de consulter le conseil de la vie sociale ».

Parmi les règles élaborées par le ministère : 

  • l’interdiction des contacts physiques (mais la possibilité de contacts visuels),
  • des visites limitées à deux personnes, et une personne s’il s’agit de visite en chambre
  • un temps de visite de 30 minutes à une heure maximum
  • des visites en priorité pour les résidents les plus affectés par le confinement
  • des demandes de prise de rendez-vous écrites
  • une seule visite par créneau horaire
  • le respect strict des gestes barrière et de la distanciation sociale
  • des visites organisées à la demande des résidents,

Consulter le protocole du ministère de la Santé

Des recommandations à destination des lieux de vie collectifs des personnes âgées, mais aussi des personnes en situation de handicap.


A lire aussi :
Que faire quand on ne peut plus rendre visite à son proche en Ehpad ?

Partager cet article