Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Deux outils pour faire le point sur son risque de diabète et d'hypertension artérielle

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 1 min

Date de publication 14/09/2020

0 commentaires

A l’occasion de la semaine de prévention du diabète

A l’occasion de la semaine de prévention du diabète, en septembre, gros plan sur deux outils qui proposent de faire le point sur son risque de diabète et d’hypertension artérielle.

Deux tiers des personnes diabétiques sont également touchées par une pathologie cardiovasculaire : pour la semaine de prévention du diabète 2020, la Fédération française des diabétiques s’est en conséquence associée avec la Fondation de Recherche sur l’hypertension artérielle afin de mettre en lumière cette pathologie qui concernerait plus de 65 % des Français après 65 ans.

Pour évaluer le risque de développer l’une ou l’autre de ces maladies, il est possible d’effectuer deux tests rapides en ligne.

Le test de risque de diabète est basé sur le Findrisk, un questionnaire est validé par les autorités de santé internationales. Il propose de faire le point en huit questions et délivre des recommandations adaptées au résultat obtenu.

Faire le test

Pour l’hypertension artérielle, le test demande de répondre à sept questions, et indique la nécessité de pratiquer un autodépistage à l’aide d’un tensiomètre automatique.

Si l’autodépistage est recommandé, les personnes concernées pourront télécharger l’application depistHTA sur leur smartphone ou leur tablette, se rendre dans une pharmacie partenaire qui mettra à leur disposition un tensiomètre automatique (adresses indiquées par l’application).

L’application enregistrera le niveau de pression artérielle, recommandera à quelle date refaire une mesure, et émettra une alerte en cas d’élévation de la pression artérielle.

En savoir plus

Partager cet article