Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Une vie d'écart : reconstruire des liens intergénérationnels

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 12/10/2020

0 commentaires
Une série en 4 épisodes où des enfants partagent le quotidien des habitants d’une maison de retraite

Diffusée actuellement sur Canal +, la série documentaire Une vie d’écart accompagne pendant six semaines, des enfants de maternelle partis à la rencontre des pensionnaires d’une maison de retraite d’Issy-les-Moulineaux (92). Une expérience intergénérationnelle touchante et attachante, qui montre les bienfaits des liens sociaux pour les plus jeunes comme pour les plus âgés.

On n’est plus heureux quand on a 95 ans”. Etre si vieux, c’est affreux”.

Dans cette maison de retraite située à Issy-les-Moulineaux, Monique, Raymonde, Jacqueline et les autres habitants se sentent usés plus bonne à rien de toute façon” souligne Marguerite, 93 ans. 

Pourtant une expérience mise en place dans l’établissement va très vite leur redonner le sourire. 

Pendant six semaines, des enfants en grande section vont venir quotidiennement leur rendre visite et très vite construire une relation forte.

Une expérience encadrée par le directeur de l’établissement, un psychologue, une gériatre et de l’autre côté, une pédiatre un éducateur et l’institutrice.

En Ehpad on observe chez les personnes âgées, des visages qui expriment la tristesse, l’indifférence mais beaucoup plus rarement d’autres émotions” constate la gériatre Catherine Bayle.

Le but de l’expérience est d’évaluer ce que ça peut apporter aux adultes” précise Jean-Luc Noël, psychologue. 

Des liens intergénérationnels précieux

Et les apports seront nombreux, d’un côté comme de l’autre.

Au fil des jours, des discussions, des ateliers jardinage, dessins, lecture… les relations se créent et les visages s’illuminent de plus en plus.

Chacun s’écoute, une relation d’amitié s’installe, avec de l’empathie” constate Jean-Luc Noël après seulement quelques jours.

Une expérience salutaire pour le moral des habitants de la maisons de retraite qui retrouvent de la tendresse et de l’affection mais aussi salutaire pour leur santé.

Au delà des liens intergénérationnels précieux, cette rencontre avec ces enfants fait régulièrement appel à leur mémoire ancienne et réveille des souvenirs d’enfance.

Une expérience riche et bénéfique

Et dans la maison de retraite, les discours ont bien évolué après quelques jours :
C’est agréable d’avoir un peu de jeunesse autour de nous”. Cette aventure nous a apportée énormément”.


Ces personnes âgées qui craignaient d’être une charge pour les enfants” se rendent rapidement compte de tout ce que cette relation leur apporte et retrouvent un large sourire sur leur visage.

L’expérience présentée dans les 4 épisodes d’Une vie d’écart rappelle le modèle de la Marpa-école de Souvigny-de-touraine.

Cet établissement pour personnes âgées unique en France réunit sur un même espace une école élémentaire et les résidents.
Des activités partagées, des relations qui se créent… dans la Marpa-école comme dans cette maison de retraite d’Issy-les-Moulineaux on constate tous les enjeux du lien intergénérationnel.

A l’école, l’institutrice constatent aussi les nombreux bénéfices sur le langage, la gestion des émotions, l’installation des outils du temps et sur le relation à l’étranger, aux personnes âgées”.

Partager cet article