Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Mesures sanitaires : et si on demandait leur avis aux plus âgés ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 02/11/2020

0 commentaires

Faire entendre sa voix pour continuer à s’impliquer dans la vie sociale

Depuis le début de la crise, les personnes âgées, plus à risque face à la pandémie, sont au coeur de préoccupations et des discussions. Et si on demandait directement aux principaux intéressés ce qu’ils pensent réellement de cette période ? C’est l’idée qu’a eu l’équipe d’Oldyssey qui, au sortir du premier confinement, a interrogé des personnes âgées sur leur ressenti après plusieurs mois d’isolement.


Oldyssey parcourt le monde pour montrer les initiatives qui rapprochent les générations et pour donner la parole aux plus âgés. 

Pendant cette crise sanitaire où les liens sociaux sont mis à mal, les globes-trotteurs d’Oldyssey ont choisi de recueillir le ressenti des personnes âgées sur le confinement du printemps dernier. 

Réalisées par le biais du téléphone ou en visio-conférence, ces Confinades” portent un autre regard sur la crise, et sur ses répercussions sur le quotidien des plus fragiles.

Avant, je ne voyais personne. Pendant le confinement, je n’ai vu personne. Et après le confinement, je n’avais personne de plus à voir !” Le témoignage de Maurice vient rappeler que pour de nombreuse personnes âgées, l’isolement, c’est toute l’année.

Selon l’association Les Petits Frères des Pauvres, hors contexte épidémique, 300 000 Français de plus de 60 ans seraient en situation de mort sociale.

Si pour de nombreuses personnes âgées, le confinement n’a finalement pas changé grand chose, pour d’autres, les nouvelles technologies ont, au contraire, renforcé les liens avec leurs proches.

Mes enfants ont eu la bonne idée, de m’envoyer tous les jours des photos et vidéos, ce qui m’a donné une impression de proximité” déclare Andrée, montrant qu’il est possible de lutter contre la solitude malgré l’isolement.


S’engager à tout âge !


S’elles ne sont que très rarement consultées, les personnes âgées peuvent aussi faire entendre leur voix à travers le milieu associatif.

A cet effet, l’association Old’Up, constituée exclusivement de personnes âgées, œuvre quotidiennement pour une société plus inclusive, et pour faire lever les obstacles au maintien de cette génération dans une aire active.

Parce que les personnes âgées sont les mieux placées pour parler de la vieillesse, l’association Citoyennage leur offre un espace de discussion et de débat afin de continuer à s’impliquer dans la vie sociale, que l’on vive à domicile ou en maison de retraite.

Autre option pour se faire entendre lorsque l’on habite une maison de retraite : le CVS.

Lieu d’échange et d’expression sur toutes les questions qui concernent le fonctionnement de l’Ehpad, le conseil de la vie sociale (CVS) a vocation à favoriser la participation des résidents et de leurs proches.

Chaque établissement dispose d’un conseil de la vie sociale qui doit comprendre au minimum deux représentants des personnes accueillies, un représentant des familles, un représentant du personnel et un représentant de l’organisme gestionnaire.
Partager cet article