Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Trouver son lieu de vie

Tests, visites... de nouvelles consignes pour les Ehpad

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 04/11/2020

0 commentaires

Déploiement des tests antigéniques et nouvelles restrictions pour les visites


Hier 854 nouveaux décès liés au covid-19 étaient à déplorer en France, 428 d’entre eux étant survenus dans des Ehpad selon les dernières remontées de
Santé Publique France. Alors que se tient, ce mercredi, un conseil de défense consacré à la crise sanitaire, de nouvelles mesures ont d’ores et déjà publiées afin de faire face à cette seconde vague dans les établissements. Explications.



La politique de test


Les tests antigéniques, permettant un résultat plus rapide de la positivité au covid (15 à 30 minutes) chez les patients dont la charge virale est élevée, arrivent dans les Ehpad. 

Le gouvernement a publié la semaine dernière une consigne à destination des établissements médico-sociaux signifiant le lancement d’une campagne ponctuelle visant à déployer de manière accélérée les tests antigéniques”.

Mise en place cette semaine, la campagne cible prioritairement les Ehpad et a vocation à assurer un dépistage massif des professionnels de ces établissements au retour des congés de la Toussaint”.

Le ministère des Solidarités et de la Santé précise que les tests seront distribués aux établissements concernés (Ehpad, FAM et MAS) en fonction d’une clef d’allocation déterminée par l’ARS.

Les résultats de ces tests seront à renseigner dans le Système d’informations de dépistage (SIDEP) afin d’assurer l’effectivité du tracing, et la qualité du suivi épidémiologique” précise le document. 

Par ailleurs, les tests antigéniques sont depuis le 31 octobre aussi disponibles gratuitement en officine.

Comme pour les tests PCR, cette disposition permet à un pharmacien formé de dépister gratuitement et sans ordonnance. 

Si ces tests se réalisent par le biais d’un écouvillon nasal, d’autres solutions sont actuellement à l’étude.

En cours d’élaboration, le test salivaire EasyCov développé par un laboratoire montpelliérain du CNRS et pourrait permettre de détecter en 40 minutes, 87 % de patients infectés.


Des visites encore plus encadrées


Face à une seconde vague aussi rapide que virulente et face aux nombreux clusters dans des Ehpad (912 en cours d’investigation au 2 novembre), le ministère des Solidarités et de la Santé a publié de nouvelles consignes relatives aux visites et aux mesures de protection dans les établissements médico-sociaux accueillant des personnes âgées.

  • Les visites extérieures sont strictement encadrées afin que les résidents puissent continuer à recevoir leurs proches. Il est absolument indispensable que tous les établissements mettent en place ces mesures d’encadrement des visites.
  • Les sorties dans les familles sont suspendues temporairement.
  • Les accueils de jour ne disposant pas d’entrée séparée sont fermés.
  • Les visites des professionnels et des bénévoles formés sont maintenues pour éviter au maximum les ruptures d’accompagnement.
  • Les établissements qui le peuvent constituent des secteurs dédiés aux cas suspects ou confirmés (secteurs covid) afin d’éviter le confinement des résidents dans les chambres.
  • Des actions de dépistage avec des tests antigéniques sont déployées pour tester les professionnels asymptomatiques exerçant au contact des personnes hébergées afin d’éviter la propagation du virus au sein des établissements.
Le gouvernement appelle à la très stricte application de ces recommandations et précise qu’il revient aux directeurs et directrices d’établissement de décider des mesures de gestion applicables après concertation collégiale avec l’équipe soignante, en fonction de la situation sanitaire de la structure et dans le respect des préconisations délivrées par l’ARS”.

De nouvelles mesures qui devront donner lieu à une consultation du conseil de la vie sociale (CVS) et faire l’objet d’une communication à l’ensemble des résidents, leurs familles ainsi qu’aux professionnels extérieurs. 
Partager cet article