Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

La vue, composante essentielle de l'appétit

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 16/12/2020

0 commentaires

Fiches, interviews, vidéos… : deuxième numéro de la lettre-outil Nutri-Culture pour les aidants et les pros

Aujourd’hui, c’est fête !

Toute l’équipe des repères du repas s’est donnée rendez-vous à l’atelier des cousins, bistrot de choix de la rue chef de ville où Jonathan mitonne ses petits plats du jour, tant convoités.

Je me suis hâté pour les retrouver mais j’avais sur moi le mauvais œil ! Pressé, j’ai loupé le passeur du vieux port. Il faut dire que j’en ai vu des vertes et des pas mûrs pour arriver à destination.

Pierre, Thierry, Sylvie et les autres, ont déjà les yeux rivés sur l’ardoise et la lecture de la carte commence à leur titiller les papilles.
Au moment où je m’attable, sous l’œil impatient de mes compagnons, un de nos plats préférés est rayé de l’ardoise.
Croisant du regard le serveur, il vient nous déclamer le menu du jour.

Sous le regard médusé de la tablée, il nous annonce l’œil vif et le ton solennel, « Madame Monsieur, il ne reste plus qu’un seul plat du jour » avant de rapidement tourner les talons.

Défiant du regard mes compères, prêt à en découdre, j’observe. Aucun de nous ne semble se résoudre à abandonner la chaudrée tant convoitée.

La phase céphalique a déjà fait son office !

Guettant le retour du serveur, passant sous nos yeux larmoyants, porteur des dernières assiettes disponibles, nous sommes tous attirés par l’odeur alléchante de ces plats nous faisant de l’œil. Epiant du regard les plus chanceux, nous lorgnons, envieux, leur déjeuner.

Voyant nos tristes mines et nos yeux de merlans frits, Jonathan amusé nous fit alors bien d’autres suggestions.

Évitant ainsi d’inutiles querelles, nous nous sommes laissés guider par la poésie de ces plats, que nous avons savouré, sans appliquer la loi du talion.

Aujourd’hui, ce ne sera pas œil pour œil, ni dent pour dent, mais 10/​10ième de nos articles dédiés à la vue, bonne ou moins bonne, à la poésie ou au design d’une belle assiette, aux émotions qui ouvrent la voie de la phase céphalique, aux nombreuses solutions qui s’offrent à nous pour mieux accompagner les problématiques de basse vision de nos convives.


1 — Les principaux organes de l’œil- FICHE1

2 — Evolution de la vue chez l’enfant — FICHE2

3 — Les principales pathologies de l’œil — FICHE3

4 — Incidences du vieillissement de l’œil sur la vision — FICHE4

5 — Interview de Frédéric Jaunault (meilleur ouvrier de France — primeur) — Plaisir des yeux : la couleur dans l’assiette

6 — Interview de Michel Billé (Sociologue) — Je l’ai dévoré des yeux

7 — Interview vidéo de Grégoire Maille (designer culinaire)

8 — Interview audio de Thierry Lemarchand (chef cuisinier en Ehpad)


Cette lettre est faite pour vous et avec vous. N’hésitez pas à nous écrire pour partager avec nous vos témoignages, retours d’expériences, contributions et questions !

Pour recevoir la Lettre-Outil de Nutri-Culture, rien de plus facile ! Inscrivez-vous sur notre site internet à l’adresse suivante : https://​www​.nutri​-culture​.com/​f​r​/​n​e​w​s​l​etter


Pour nous contacter :

Tel : 05 55 42 64 13

Mail : contact@​nutri-​culture.​com

Bonne visite

L’équipe Nutri-Culture

Partager cet article