Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Compenser le confinement, l'isolement : conseils et ressources pour garder le lien

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 01/02/2021

0 commentaires
Avec des proches qui vivent chez eux ou en établissement

Confinera, confinera pas ? Malgré les atermoiements du gouvernement, la France semble alle droit vers un troisième confinement, qui pourrait débuter en fin de semaine. Pour mieux s’y préparer et pallier autant que faire se peut les effets délétères de l’enfermement et de l’isolement, lumière sur des initiatives, solutions et conseils pour garder le lien avec ses proches, qu’ils vivent chez eux ou en établissement pour personnes âgées.

A domicile

C’est le moment ou jamais de s’y mettre, de s’équiper, d’aider son proche à apprivoiser les outils numériques.

Pour faciliter cette découverte des nouveaux outils de communication à distance, il est possible d’opter pour une tablette simplifiée, conçue pour les seniors. Elles sont disponibles à la vente sur internet (Facilotab, Ordimemo, Tabbya…) mais aussi à la Poste (modèle Ardoiz).

En ligne, différentes ressources peuvent accompagner cette acculturation.

La plateforme Les bons clics rassemble des outils pédagogiques destinés aux aidants numériques.

L’association Old’Up propose quant à elle conseils et fiches pratiques pour bien utiliser tablettes et solutions de visio.

Une difficulté ? Les médiateurs numériques peuvent aider par téléphone en cas de souci, en appelant le centre d’aide au 01 70 772 372 (appel non surtaxé, du lundi au vendredi, de 9h à 18h).

Au-delà des appels en visio, pensez aussi au courrier, écrit et posté par vos soins ou en faisant appel à des services qui permettent d’envoyer facilement des nouvelles et des photos (Familizz, Famileo…).

Et bien sûr au téléphone. Dans son rapport sur l’isolement des âgés, remis en avril 2020, l’ancien parlementaire et président du conseil départemental de l’Essonne appelait les Français à téléphoner régulièrement à ses proches, ses voisins : un geste de solidarité simple pour prendre des nouvelles.

Il est aussi possible de souscrire un abonnement à un service de téléassistance. Si son but premier est de pouvoir donner l’alerte en cas d’accident, dans les faits, la grande majorité des appels au service par les utilisateurs seniors découlent d’un besoin de parler.

Certains opérateurs incluent d’ailleurs des appels de convivialité dans l’abonnement.

En établissement pour personnes âgées

Le nouveau protocole sanitaire pour les Ehpad diffusé par le ministère de la Solidarité et de la Santé le 24 janvier restreint un peu plus les visites et interdit toute sortie, afin de limiter la propagation des nouveaux variants du coronavirus.

Pour continuer à se voir, à maintenir le lien malgré tout, une bonne communication entre la direction et les familles est essentielle : pour être tenu informé de la situation dans l’établissement, pour prendre rendez-vous pour les visites…

Et si l’établissement doit malgré tout être fermé, courriers, appels téléphoniques ou en visio restent possibles… à moins que la direction aille plus loin et mette en place des solutions audacieuses, comme ces chariots élévateurs de chantier qui ont permis, lors du premier confinement, aux résidents de la résidence Koala de Deurne (Belgique) de continuer à voir leurs proches confinés en chambre !

Partager cet article