Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le business du placement en maison de retraite épinglé par 60 millions de consommateurs

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 11/01/2010

0 commentaires

60 millions de consommateurs janvier 2010Le magazine 60 millions de consommateurs” n°455 de janvier 2010 s’intéresse au Business du placement en maison de retraite”.

Des agences ont en effet fleuri pour aider les familles en plein désarroi, à trouver rapidement, souvent dans l’urgence (sortie d’hospitalisation), une place adaptée en maison de retraite médicalisée.

L’idée initiale vient d’un gériatre qui avait monté, en 1988, l’association Retraite Assistance, dont les bénévoles visitent et sélectionnent les maisons.
Le service est gratuit aux familles, et ce sont les établissements qui payent pour chaque personne admise selon la durée de séjour, le confort recherché, l’état de santé du résident accueilli.

De 600 à 1500 euros le placement.
Le business a séduit des entreprises comme le leader Cap retraite”, et son concurrent Retraite plus” (un ancien de Cap retraite explique 60 millions de consommateurs”).
Des groupes de maison de retraite leader comme Korian” et Orpéa” affirment au magazine que le chiffre d’affaire amené par ces agences reste marginal au regard de leurs actions commerciales.
Néanmoins la présidente de Retraite Assistance” témoigne de demandes répétées de directeurs d’établissements qui peinent actuellement à remplir” (ndlr : coût moyen d’une maison de retraite : 2200 euros/​mois selon la dernière enquête de l’IGAS).

60 millions de consommateurs” a testé ces service et demandé une place dans une résidence de l’Aisne. Résultats : des propositions d’établissements dans le collimateur des autorités sanitaires”, ou d’autres ayant fait l’objet d’injonctions de la part de ces autorités.
Nous n’avons pas accès à ces informations” plaide le responsable de la communication de Cap Retraite”. Comment cette société localisée à l’étranger (en Israël) peut-elle visiter et sélectionner des établissements en France s’interroge 60 millions de consommateurs” ?
Elle se targue de partenaires comme ALMA” ( Allo maltraitance), qui le réfute, France Alzheimer” qui a obtenu le retrait de son logo.
Ces société abreuvent de documentations leurs prescripteurs que sont les services sociaux des hôpitaux.

60 millions de consommateurs” cite Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée des Aînés, qui veut rendre obligatoire, au besoin par la loi, la publication et la diffusion d’une évaluation indépendante et sérieuse, lisible pour nos concitoyens, de chacun des établissements susceptibles d’accueillir des personnes âgées”. 200 établissements ne sont pas conformes aux obligations de médicalisation. Ils ont jusqu’au 31 mars pour se mettre en conformité ou fermer.

60 millions de consommateurs” propose quelques conseils pour trouver une place, si possible en prenant son temps :
- trouver l’aide d’organismes publics ou para-publics : CCAS (Centre communal d’action social), CLIC (centre local d’information et coordination)
- Solliciter les élus, les caisses de retraite, mutuelles
- visiter , comparer (à partir d’annuaire comme celui d’Agevillage.com)
- Lire le contrat de séjour, règlement de l’établissement, regarder l’organisation des équipes (conseil de la FNADEPA : fédération de directeurs d’établissements)
- vérifier que la maison n’a pas fait l’objet de signalement à l’association AFPAP par exemple

Retrouvez l’article d’Agevillage sur ces agences de placement ou centrales de réservation.

Agevillage propose à ses lecteurs qui souhaitent être aidé directement par une agence de s’adresser à lassociation Retraite Assistance.
Formulaire en ligne de demande de renseignements

Partager cet article

Sur le même sujet