Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Sexualité à tout âge : débat autour de la femme coquelicot de l'écrivain Noëlle Chatelet

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 18/06/2010

0 commentaires

Un travail subversif à poursuivre pour restaurer l’image de soi au grand âge.

Lors du colloque La cause des aînés” les 11 et 12 juin à la Maison de la Chimie à Paris, la psychanalyste Catherine Bergeret-Amselek, avait invité l’écrivain Noëlle Chatelet, qui travaille cette question de la vieillesse comme une question qui résiste à notre société. L’écriture romanesque permet de traquer l’indiscible, lever des tabous”, analyse Noëlle Chatelet.

Après corps sur mesure” sur la chirurgie esthétique et les diktats du jeunisme, l’auteur de La dame en bleu”, La Femme coquelicot”, puis de La dernière leçon”, raconte ce qu’elle ressent, ses colères, sa compassion.

Amours tardives
Huit ans après La femme coquelicot”, Noëlle Chatelet estime que la société progresse sur la question de l’amour, de l’érotisme au grand âge.
Dans son joli roman, elle raconte comment Marthe, 70 ans, et Felix de vingt ans son aîné, vont tomber follement amoureux.
Le tabou de l’amour, de la sexualité, se lève petit à petit auprès des personnes qui vieillissent, comme auprès des professionnels, des milieux médicaux, qui les accompagnent”, estime Noëlle Chatelet.

On n’a plus de temps à perdre à ces âges” avancés raconte Noëlle Chatelet.
Marthe, la femme coquelicot ressemble à cette fleur, éclatante, fragile, vive, qui pousse au bord des champs de blés, douce à toucher.
La fleur coquelicot exprime à elle seule la passion, inattendue, qui se découvre, et qui arrive comme un cadeau au grand âge”, raconte Noëlle Chatelet.

L’auteure a reçu un volumineux courrier pour La femme coquelicot”. Elle y lit le besoin de restaurer l’image de soi.
- les lecteurs ont pu s’identifier à ces vieux amoureux qui osaient aller au-delà du chaste baiser.
- le livre a permis à nombre d’entre eux de sauter le pas, dépasser la culpabilité, les tabous
- d’autres remercient cette description d’une relation intense et harmonieuse, qu’ils peuvent vivre, découvrir ou redécouvrir eux-même (“l’expérience de l’amour physique est plus intense encore que lorsque j’étais jeune”)

Grâce au livre, et ses multiples traductions, les paroles se sont déliées, en France, en Europe.
Le livre a évolué en téléfilm puis en pièce de théâtre qui circule actuellement.
Noëlle Chatelet va volontiers débattre avec les personnes qui viennent voir la pièce. celle-ci pouvant aisément se jouer en maison de retraite.
Le roman a été adapté et mis en scène par Yann Le Gouic de Kervéno. Marthe est interprétée par Thérèse Roussel
En savoir plus : compagne Calyste — infos@​calyste.​org.

Découvrir l’analyse de Noëlle Chatelet en images, interview, lors du colloque la Cause des Ainés à Paris les 11 et 12 juin.

Partager cet article