Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Allocation journalière d'accompagnement d'une personne en fin de vie

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 16/01/2011

0 commentaires

Elle passe de 53,17 euros en 2012 à 54,17 euros en 2013

Depuis le 15 janvier, une « allocation journalière » peut être attribuée à toute personne qui accompagne un proche en fin de vie. Celle-ci vient d’être augmentée d’un euro. 

  • Qui ? Les bénéficiaires du congé de solidarité familiale, personnes qui suspendent ou réduisent leur activité professionnelle pour accompagner un proche en fin de vie et demandeurs d’emploi indemnisés.
  • Où ? L’allocation est opérationnelle en France et dans les départements de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique et de la Réunion.
  • Comment ? L’allocation ne vaut que pour les personnes en fin de vie à domicile, alors que les trois-quarts des décès ont lieu à l’hôpital. 
  • Combien ? 54,17 € par jour (Décret n° 2013-12 du 4 janvier 2013) quand le demandeur suspend son activité professionnelle et pour les demandeurs d’emploi indemnisés qui n’exercent aucune activité professionnelle. Ce montant est divisé par deux si le demandeur réduit son activité professionnelle. Dans ce cas, le nombre maximal d’allocations journalières est de 42 (contre 21 lorsque l’allocation est servie à taux plein). 
  • A qui s’adresser ? L’accompagnant adresse sa demande d’allocation à l’organisme maladie dont il relève. Cet organisme doit réagir dans les 48 heures à compter de la date de réception. Le silence gardé pendant plus de 7 jours vaut accord. 

Pour aller plus loin :
- Accompagner la fin de vie jusqu’au bout
- La Vie incite et invite à se poser 10 questions relatives aux droits des malades et à la fin de vie
- Société Française d’accompagnement et de soins palliatifs — www​.sfap​.org
- Fiche pratique du ministère sur l’allocation

Partager cet article

Sur le même sujet