Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

60% des français favorables au développement des soins palliatifs

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 24/01/2011

0 commentaires

Plusieurs sénateurs réouvrent la question de l’aide à mourir et de l’euthanasie en déposant plusieurs projets de loi en débat ce 25 janvier 2011.
Les fédérations des soins palliatifs, le collectif Plus digne la vie publie un sondage réalisé par Opinion Way auprès d’un échantillon représentatif de 1 015 Français qui souligne la très grande méfiance des Français face à la légalisation de l’euthanasie”.


60 % des personnes interrogées préfèrent le développement des soins palliatifs à la légalisation de l’euthanasie. Et partiuclièrement les plus âgés (73 % des plus de 60 ans).
63 % des français préfèrent qu’un de leur proche gravement malade bénéficie de soins palliatifs plutôt que de subir une injection mortelle.
Or une majorité des personnes interrogées (53%) se déclarent insuffisamment informés sur les soins palliatifs et 68 % ne savent pas qu’il existe une loi interdisant l’acharnement thérapeutique (Loi Léonetti d’avril 2005, revisitée en 2008 : désignation de la personne de confiance, respect des directives anticipées, accompagnements thérapeutiques…)

Une majorité (52 %) soulignent l’existence de risques de dérives liées à la légalisation de l’euthanasie, risques là aussi notamment perçus par les plus âgés (62 %).
Les risques inquiétants
- dérives : décider, en société, légalement de la mort d’une personne (63 %)
- permettre que des malades non consentants soient euthanasiés (57 %)

Les commanditaires du sondage
- La SFAP : société française des soins palliatifs,
- La SFAR : Société Française d’Anesthésie et de Réanimation
- le CREFAV : Centre de Recherche et de Formation sur l’Accompagnement de la fin de Vie,
- Le collectif + Digne La Vie qui propose de signer son manifeste

Voir le dossier du EREMA (Espace Ethique sur la maladie d’Alzheimer) 

Partager cet article