Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Logement : Etat d'urgence selon la Fondation Abbé Pierre

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 07/02/2011

0 commentaires

Présenté la semaine dernière par la Fondation Abbé Pierre, le traditionnel rapport sur le mal-logement en France est cette année encore très inquiétant, avec l’émergence de nouvelles problématiques : une aggravation de la situation des plus vulnérables et des propriétaires submergés de dettes qui n’arriveraient plus à rembourser leur crédit.

Depuis l’été 2008, la crise financière puis économique a transformé le monde. Après une période de baisse, les prix de l’immobilier ont rapidement retrouvé leur niveau d’avant 2008. Aujourd’hui ils poursuivent leur progression à un rythme effréné. La crise du logement quant à elle, ne s’est pas effacée et est toujours aussi prégnante.

Le 1er chapitre du rapport est consacré à l’examen des effets sociaux de la crise qui se manifestent par l’aggravation de
la situation des plus vulnérables et le basculement dans la précarité de ménages jusqu’alors relativement protégés.

Face à ce qui apparaît comme une extension de la crise du logement, la politique privilégie essentiellement l’accession à la propriété et en fait l’axe central et quasi exclusif de son intervention”.
Dans le second chapitre du rapport, la Fondation Abbé Pierre revient sur les attendus et les effets de la politique du « tout accession ».
Enfin, elle analyse la politique du logement, la protection qu’elle propose aux plus démunis et la manière dont elle répond aux besoins sociaux.

Fondation Abbé Pierre : le rapport

Partager cet article

Sur le même sujet