Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

A New York la brigade des grands-mères milite contre l'armée

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 14/02/2011

0 commentaires

A New York, des septuagénaires et plus, des Grannies”, se font embarquer et menotter par la police. Leur crime ? Avoir tenté de se faire enrôler dans l’armée à la place des jeunes Américains.
Pas de répit pour ces militantes qui consacrent une dizaine d’heures par semaine à leur cause ou plutôt à celle de leur petits enfants. 

La Granny peace brigade est née sous le deuxième mandat de George W. Bush. Tout a commencé en 2004. Molly, 91 ans, se souvient : « Nous avons suivi l’exemple des Raging grannies” de Tucson en Arizona. Elles ont été arrêtées car elles étaient prêtes à prendre la place de leurs enfants dans l’armée.

Le 17 octobre 2004, nous avons décidé de nous faire enrôler au centre de recrutement de Times Square. Nous avons été arrêtées et le procès a duré six jours. Le tribunal nous a finalement jugées non coupables. C’est à ce moment-là que nous avons décidé de fonder la Granny peace brigade. »

Depuis l’élection de Barack Obama, les Grannies” ne chôment pas. « Nous sommes décues, Barack Obama a augmenté la présence militaire en Afghanistan », précise Eva Lee.

Lire l’article sur Rue 89

Partager cet article

Sur le même sujet