Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le plan Alzheimer a été lancé il y a trois ans

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 27/02/2011

0 commentaires

Nicolas Sarkozy fait le point à Bordeaux

Nicolas Sarkozy - bilan plan alzheimerNicolas Sarkozy, président de la République, s’est rendu mardi 22 février à Bordeaux pour faire le point avec les chercheurs et les médecins sur le plan de lutte contre la maladie d’Alzheimer. Le président était accompagné de Mme Florence Lustman, chargée du Plan Alzheimer 2008 – 2012.
Lancé au début de l’année 2008 pour une période de quatre ans, le plan Alzheimer prévoit 44 mesures pour un coût global de 1,6 milliard d’euros, dont 1.2 milliards pour le volet médico-social. Les initiatives visent la recherche et l’amélioration de la prise en charge de 800 000 malades en France.

A Bordeaux, Nicolas Sarkozy a renouvelé son engagement dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer en assurant que le plan 2008 – 2012 du gouvernement serait suivi d’un autre plan et que ce dossier était important pour l’équilibre de la société française”.
Le plan actuel se décompose comme suit :

Un effort de recherche
Créée en juin 2008, la Fondation Plan Alzheimer a permis la une meilleure concentration des forces de recherche. 72 millions d’euros ont été investis sur 104 projets de recherche (fondamentale, clinique, thérapeutique, nouvelles technologies, sciences humaines et sociales) et 96 nouveaux chercheurs ont été recrutés depuis le début du Plan.
Les chercheurs français ont contribué à plus de vingt publications internationales en 2010. Après la découverte en 2009 de deux nouveaux gènes associés à la maladie, 2 autres gènes ont été découverts en 2010, Un consortium international regroupant les projets existants de génotypage s’est mis en place à l’initiative des chercheurs français début 2011 pour compléter la cartographie des gènes qui pourraient être associés à la maladie.

Le diagnostic plus accessible
Depuis 2008, 65 consultations mémoire ont été créées, 202 consultations ont été renforcées et deux centres mémoire de ressources et de recherche du Limousin et d’Auvergne ont été créés. L’offre hospitalière compte désormais 507 points d’accueil. Sur tout le territoire, une consultation mémoire hospitalière ou par un spécialiste libéral est disponible pour un délai d’attente de moins de trois mois.

Vie quotidienne
Les expérimentations de MAIA - maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades d’Alzheimer, portes d’entrée unique dans le dispositif de prise en charge Alzheimer, réalisant l’intégration du sanitaire et du médico-social au plan local et disposant aujourd’hui de 60 coordonnateurs – ont simplifié le parcours du couple malade/​aidant.
Les 15 projets retenus sur les 17 expérimentations permettent de conclure qu’une MAIA fonctionne sur un territoire infra départemental, qu’un pilotage local est nécessaire pour atteindre un premier niveau d’intégration sur le territoire et permettre aux gestionnaires des cas complexes d’intervenir efficacement. 
La généralisation portera sur 40 MAIA supplémentaires en 2011 (appel à candidatures en février 2011) puis 100 MAIA supplémentaires en 2012, soit environ 155 MAIA fin 2012 pour une couverture totale du territoire en 2014.

Vers une revalorisation financière des consultations
Nicolas Sarkozy s’est dit favorable à une revalorisation financière des consultations et visites médicales qui nécessitent une implication forte, marquée par un temps passé plus important par les médecins”. Certaines missions de service publique dépassent la seule notion du paiement à l’acte”. Si les praticiens ne peuvent que se réjouir de cette volonté exprimée par le Président de la République, reste à savoir quand elle sera réellement effective.

Table ronde : intervention de Nicolas Sarkozy

© photo — Présidence de la République — L. Blevennec
Partager cet article

Sur le même sujet