Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Lyon « ville amie des aînés »

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 07/03/2011

0 commentaires

Lyon ville amie des aînésLa ville de Lyon s’est inscrite dans le réseau mondial des Villes-amies des aînés© créé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
Elle vient de publier un audit
sur les 60 ans et plus (20% de sa population).

La ville et des étudiants en Master ont interrogé près de 400 personnes âgées via des groupes de paroles, sur les services qui leur sont notamment destinés
- les aménagements extérieurs ( trottoirs, éclairages),
- les transports,
- le logement,
- la vie et la participation sociale (politesse, activités intergénérationnelles, loisirs),
- l’usage des médias et des nouvelles technologies,
- les services de santé

Les grandes trames du plan d’actions
- Espaces extérieurs : prendre en compte le vieillissement dans les documents d’urbanisme, dans les marchés d’aménagement et de restructuration des jardins publics, renforcer la sécurisation de la rue (durée des feux, passages cloutés , trottoirs , éclairage public, mobilier urbain)

- Transports : instaurer des navettes de quartiers, développer des modes doux” (comme le cyclopousse), réfléchir à la prise en charge en taxis

- Habitat : favoriser l’adaptation des logements aux coeur des quartiers, le logement intergénérationnel, les gardiens d’immeuble

- Respect et reconnaissance sociale : favoriser le bénévolat sénior, encourager les activités intergénérationnelles

- Culture et loisirs : favoriser l’accès à la culture (tarifs), la vie associative, les sorties à la journée, les séjours de vacances

- Communication et information : accueils humains et adaptés, initiations à l’informatique, à Internet, édition d’un guide bien vieillir au quotidien”.

- Solidarité : développer les aides aux personnes à faible ressource, les réseaux de voisinnage, la formation aux petits travaux”.

- Santé : développer des conseils gérontologiques”, permettre aux personnes fragilisées de s’incrire auprès des services compétents, développer l’activité physique (gymnastique volontaire, marche nordique, randonnée, vélo…) et psychiques (ateliers mémoire, conférences d’information, actions de prévention)

Accédez au document d’audit de la ville de Lyon membre du réseau Ville amie des aînés”.

Partager cet article

Sur le même sujet