Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Un tiers des Français estime que les moyens financiers leur manquent pour bien vieillir selon une étude PREVOIR/ Ifop

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 07/03/2011

0 commentaires

Toutes les catégories socio-professionnelles ne sont pas égales face au vieillissement

Selon les résultats de l’étude sur le Bien vieillir” réalisée par le Groupe Prévoir avec l’Ifop et publiés ce 1er mars 62% des Français interrogés estiment qu’il est difficile de bien vieillir, 70% disent que bien vieillir, c’est vieillir en bonne santé” ce qui suppose une bonne hygiène de vie et un environnement social et culturel riche et 72% pensent que leur style de vie leur permettra de bien vieillir.

L’étude sur la perception du « bien vieillir » oppose le pessimisme des jeunes et des plus défavorisés à l’optimisme des plus âgés et des couches sociales aisées.
Vieillir semble difficile à 62% des personnes interrogées, toutefois la majorité des plus 65ans ne se sent pas inquiétée. Estimé à 61 ans chez les moins de 25 ans, l’âge d’entrée dans la vieillesse est repoussé à mesure que l’on se rapproche de ce seuil. Établi en moyenne à 69 ans, les plus de 65 ans l’estiment à 77 ans.

Les catégories populaires ne se sentent pas concernées par la perspective selon laquelle « bien vieillir, c’est vieillir en bonne santé » dans un environnement culturel épanouissant, comme l’affirment 70% des Français. Non seulement elles anticipent l’âge de basculement à 65 ans, mais considèrent que leur mode de vie et leur revenus ne sont pas en adéquation avec les recommandations pour bien vieillir, dont seuls profitent les plus aisés (nourriture saine, sport, voyage).
En revanche tous s’accordent pour estimer qu’un bon vieillissement est avant tout naturel : 89% des Français affichent un scepticisme sur le recours à la chirurgie esthétique ou aux artifices (crèmes de soins, teinture). L’age pour commencer à se soucier du bien vieillir est estimé en moyenne à 49 ans

Trois leviers du bien vieillir : alimentation, vie sociale et exercice physique
Les Français apparaissent dans l’ensemble conscients des risques et des bonnes pratiques : leur mode de vie semble réellement s’accorder avec celui qu’ils dessinent comme un idéal pour bien vieillir.
Pour bien vieillir il parait avant tout essentiel de manger sainement (58%), d’avoir une vie sociale importante (48%), et de faire du sport et de l’exercice (47%).
Des écarts à noter entre les connaissances et les pratiques : pour environ un quart de la population, il apparaît essentiel pour réussir son vieillissement de se cultiver (27% ; et 38% le pratiquent, soit un écart de 11 points), de ne pas fumer (25%, soit un écart de 17 points) et de s’épanouir dans une relation amoureuse (23%, +8 points).
Moins de 20% des personnes interrogées soulignent l’importance de voyager (18%, +13 points), de travailler (12%, +14 points), de ne pas boire d’alcool (11%, +12 points) et enfin de fréquenter des personnes plus jeunes (9%, +7 points).

Découvrez les personnalités qui incarnent le mieux le bien vieillir aux yeux des Français

Partager cet article

Sur le même sujet