Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

60% des personnes interrogées estiment que le bruit a des conséquences sur leur humeur, selon une étude JNA-IPSOS-Réunica

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 07/03/2011

0 commentaires

Le bruit et la pollution sonore constituent une gêne majeure dans le quotidien des Français : transports, voisinage, bruits domestiques, au travail, durant les loisirs…
Les sources de nuisances sont nombreuses et leurs conséquences peuvent aller bien au-delà de la sphère auditive, affectant l’ensemble de notre organisme.
C’est la raison pour laquelle l’Association JNA a choisi de placer sa 14ème journée de sensibilisation sous le thème Pollutions sonores : notre santé peut-elle être menacée ?“

Pour dresser un état des lieux de la situation du bruit en France, une nouvelle enquête JNA — Ipsos — Réunica a été menée auprès de 992 personnes en janvier dernier. Elle révèle qu’à l’extérieur la circulation routière est le bruit le plus gênant (37 %) contre 29% pour les travaux de chaussée, marteau-piqueur… Les lieux publics (gare, poste…) et les magasins sont particulièrement cités (recueillant respectivement 37 et 35 % des citations).
Lorsqu’on demande aux sondés quand ils sont le plus gênés, 49% répondent la journée, contre 21% la nuit.

58 % des personnes interrogées reconnaissent la fatigue ou la lassitude (51 % l’irritabilité) comme des conséquences du bruit.
60% allant jusqu’à estimer que le bruit a des conséquences sur leur humeur.
Si les difficultés d’audition augmentent fortement dès 45 ans, il est intéressant de constater qu’un quart des 20 – 44 ans sont touchés par ce phénomène. Un chiffre qui fait sérieusement réfléchir pour l’avenir des générations futures.

Pour en savoir plus : un site web : www​.audition​-infos​.org

Partager cet article

Sur le même sujet