Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

France Info publie un classement des maisons de retraite en 2011

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 14/03/2011

0 commentaires

Guide de la dépendance 2011A quelle porte frapper face à la multiplicité des interlocuteurs et à la complexité des démarches ? Comment obtenir des aides face au coût de la prise en charge de la dépendance, quel type d’établissement choisir et comment être certain d’avoir fait un bon choix ?

Pour répondre aux questions que se posent les français, Patrick Lelong, journaliste au service économique de France Info et David Jacquet, publient la nouvelle édition de leur Guide de la Dépendance.

Le but de cet ouvrage est bien d’aider à la décision. Des enquêteurs auraient visité quelque 9 500 maisons de retraite, publiques ou privées. Ils les ont notées et classées selon quatorze critères : nombre de résidents, délai d’inscription, confort des chambres, des lieux d’aisance et de vie, situation géographique, animations, médicalisation et tarifs.

Si la démarche est intéressante et certainement utile et préparatoire pour nombre de familles, il est essentiel de préciser que la qualité des soins n’est pas évaluée. Une donnée pourtant essentielle quant au choix d’une maison de retraite.

Le Guide de la Dépendance, de Patrick Lelong et David Jacquet
J.T.L. éditions et France Info

Quid de la qualité de l’accompagnement, du prendre soin. Commentaire d’Annie de Vivie

La parution d’un guide comme celui-ci montre le vide en terme d’informations, de données, de repères pour choisir un établissement d’accueil pour soi, pour son parent, pour son proche.

Ce choix se fait rarement de gaité de cœur

, il est le résultat d’une aggravation de la situation : retour d’hospitalisation, chutes répétées, désorientations aggravées, épuisement de (des) aidant(s).
Le drame est que le choix se fait souvent dans l’urgence. Vers qui se retourner ? comment choisir et vite ?

Le choix éditorial de ce guide a été de mettre en avant des visites par des journalistes se présentant anonymement, à partir d’une grille d’évaluation notant sur 10 l’établissement. 8 points relevant de l’hôtellerie, du bâti, du jardin, des chambres, de la restauration, 2 points sur la médicalisation, l’attention du personnel.
Comme l’écrit l’éditeur page 123 cela touche à l’humain, n’est pas mesurable, et varie d’un personnel à l’autre au sein d’un même établissement”.

Notre rédaction qui tente depuis plus de dix ans maintenant d’accompagner, d’orienter, d’accompagner ces choix, n’a jamais eu les moyens d’envoyer un ou plusieurs enquêteurs par an suivre la qualité des 10 000 établissements d’accueil pour son annuaire de solutions locales.
Nous savons, les professionnels des CLIC (centre locaux d’information et coordination), des maisons de retraite le savent, un établissement peut évoluer positivement ou négativement très rapidement. L’alchimie repose notamment sur une équipe de direction solide, qui posent ses valeurs et tentent chaque jour de les décliner dans le prendre soin des personnes accueillies. Cela repose sur des équipes en nombre suffisant, au lit des personnes, formées, compétentes.
Les auteurs du guide parlent ainsi en page 119 de l’approche dite Humanitude” que nous connaissons bien (au passage les auteurs Yves Gineste et Rosette Marescotti ne sont pas médecins mais enseignants, professeurs de gymnastique, eux-même formés à la gérontologie).

Le prendre soin de qualité mérite des repères partagés, avec les équipes professionnelles, les résidents, les familles..
Les pouvoirs publiques y travaillent : voir les recommandations, questionnaires de la bientraitance orchestrés par l’Agence nationale de l’évaluation sociale et médico-sociale (ANESM).

Force est de constater que ces repères ne sont pas encore clairs, identifiés, partagés. La rédaction connaît des établissements bien côté dans le guide et qui de notre point de vue sont plutôt en crise, et d’autres, mal côté dans le guide qui ne le mériteraient pas selon moi. Hors ces couperets risque de nuire à leur réputation, et demain à leur moyens financiers pour prendre soin des résidents. A quand un label qualité connu, référent ?

En tant qu’internaute d’Agevillage, vous allez bientôt pouvoir donner votre avis client” sur votre établissement dans notre annuaire. Cette proposition est le fruit d’un travail collaboratif avec les acteurs des maisons de retraite. Nous y insisterons sur l’avis du Conseil de la Vie sociale, lieu de régulation de la qualité de l’établissement. Sortie prévue : mi-mai 2011 !

Partager cet article

Sur le même sujet