Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Un malade atteint de Parkinson dédommagé

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 04/04/2011

0 commentaires

C’est une première en France. Didier Jambart, atteint de la maladie de Parkinson, vient d’obtenir du tribunal de Nantes réparation. Il accusait en effet le laboratoire GlaxoSmithKline, fabricant du Requip, médicament censé traiter ses troubles, de l’avoir rendu accro au jeu et au sexe. Des effets secondaires, non mentionnés sur la notice, et qui auraient bouleversé sa vie. Le Requip provoquait en effet chez lui des pulsions incontrolables : sexuelles d’une part l’incitant à avoir de multiples rapports chaque jour, financières d’autre part puisqu’il dit avoir dépensé son patrimoine familial dans des jeux en ligne.

Le laboratoire pharmaceutique vient de se voir condamné à lui verser la somme de 117 000 euros de dommages et intérêts. GSK a toutefois un mois pour faire appel de la décision.

Partager cet article

Sur le même sujet