Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Appareillages auditifs : l'ouverture à la concurrence devrait faire baisser les prix

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 04/04/2011

0 commentaires

Des prix qui différent selon les enseignes et les lieux

Dans son édition du 31 mars, le quotidien Le Parisien” relève qu’« après les lunettes, c’est au tour de l’appareillage auditif de s’ouvrir à la concurrence. Le groupe Afflelou en effet inaugure ce 4 avril son premier magasin dans le 8ème arrondissement de Paris 

Dans un secteur « opaque et peu concurrentiel », l’arrivée de nouveaux acteurs représente « l’espoir de voir enfin les prix baisser pour les 6 millions de Français souffrant de troubles auditifs », indique le quotidien. La concurrence s’organise « sous l’impulsion des complémentaires santé, des réseaux ont déjà commencé à se constituer. Objectif affiché : réduire les coûts de 40 – 50% car l’assurance-maladie ne rembourse que 130 € par prothèse et les complémentaires 300 € au mieux. Or, selon une étude de Santéclair, le prix moyen d’une prothèse s’élève à 1 600 € ».

Aux côtés des grands noms, de jeunes sociétés ou récentes initiatives pourraient apporter un peu d’air au secteur” (sonalto, unisson). Mais « Ces initiatives ne suffiront sans doute pas à modifier profondément les pratiques tarifaires” précise Le Parisien qui évoque en outre « l’opacité des tarifs sur un même produit ». Le coût d’un appareil varie (et fortement) selon l’enseigne qui le vend et le lieu d’implantation.

Alain Afflelou, annonce dans un interview au journal qu’il s’est donné pour objectif d’ouvrir 80 centres d’audioprothèses au cours de l’année 2011.

Partager cet article

Sur le même sujet