Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

5ème risque : Etat d'avancement des débats sur la dépendance

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 12/04/2011

0 commentaires
Lors du conseil des ministres du 6 avril 2011, Roselyne Bachelot-Narquin, ministre des solidarités et de la cohésion sociale, a présenté une communication sur l’état d’avancement du débat national sur la dépendance.

Ce débat a commencé le 8 février 2011.
Quatre groupes de travai

l réuniront jusqu’au mois de juin parlementaires, partenaires sociaux, experts, représentants des usagers et
acteurs de la dépendance (élus locaux, associations du secteur médico-social, professionnels) sur les thèmes suivants :
- société et vieillissement ;
- enjeux démographiques et financiers de la dépendance ;
- accueil et accompagnement des personnes âgées ;
- stratégie pour la couverture de la dépendance.

Des débats interdépartementaux,
organisés conjointement par les préfets de région et les directeurs généraux des agences régionales de santé, se tiendront par ailleurs dans chaque région à partir du 18 avril. Ils permettront d’informer les citoyens sur la problématique de la perte d’autonomie et de recueillir leurs attentes, ainsi que les bonnes idées ou les pratiques locales intéressantes.

Quatre forums interrégionaux se dérouleront aux mois de mai et juin à Nantes, Bordeaux, Marseille et Strasbourg. On y reviendra sur chacun des thèmes discutés dans les groupes de travail.

Enfin, un site Internet dédié au débat national : www​.dependance​.gouv​.fr permet de recueillir les contributions.

Par ailleurs, le Premier ministre a saisi le Conseil économique, social et environnemental (CESE), le Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) et le Haut conseil de la famille (HCF). Le Centre d’analyse stratégique a été chargé d’établir un certain nombre de comparaisons internationales.
La ministre des solidarités et de la cohésion sociale et la secrétaire d’Etat, placée auprès d’elle, ont d’ores et déjà rencontré les principaux responsables politiques et syndicaux, les représentants des principales associations du secteur médicosocial, les associations familiales, les associations d’usagers, les
experts et les professionnels de la prise en charge des personnes dépendantes, à domicile et en établissement.

Chacun a reconnu les vertus du débat et le défi majeur que constitue la prise en charge de la dépendance pour notre système de protection sociale.

Partager cet article

Sur le même sujet