Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le doyen de l'humanité s'éteint à 114 ans

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 17/04/2011

0 commentaires

Il ne mangeait pas le soir

Walter BreuningL’homme le plus vieux du monde selon le Livre Guinness des records était américain. Il est décédé jeudi 14 avril, à l’âge de 114 ans à Great Falls, dans le Montana (Etats Unis).

Walter Breuning, ancien cheminot, vivait dans une maison de retraite depuis 1980. Il attribuait sa longévité exceptionnelle à une alimentation spartiate et à la prise d’un cachet d’aspirine par jour. « Il ne faut pas avoir peur de mourir », disait il, car « nous sommes nés pour mourir ».

Né à Melrose (Minnesota) le 21 septembre 1896. Walter Bruening, a passé son enfance dans le Dakota sud dans une maison sans électricité ni eau courante. « Si on voulait prendre un bain, il fallait aller chercher l’eau dehors et faire chauffer une bassine sur du charbon », racontait il.

Il indiquait aussi que l’un de ses premiers souvenirs remontait à l’assassinat du vingt-cinquième président des Etats-Unis, William McKinley, en 1901. Il avait alors 5 ans. C’est en 1918 qu’il emménage à Great Falls et travaille à Great Northern Railway, la société locale des chemins de fer.

Walter Bruening était devenu le doyen de l’humanité, après la mort d’Henry Allingham, un Anglais, décédé en juillet 2009. L’homme le plus vieux du monde est désormais le Japonais Jioremon Kimura âgé de 113 ans et 360 jours.

Partager cet article

Sur le même sujet