Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Groupes de travail : le PS ne veut pas servir de faire valoir à des orientations déjà retenues

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 18/04/2011

0 commentaires

Dans un communiqué du 13 avril, les représentants du groupe socialiste de l’Assemblée nationale dans les quatre groupes de travail constitué par Roselyne Bachelot dans le cadre du débat national sur la réforme de la dépendance font savoir que leur participation se veut constructive mais qu’ils n’entendent pas servir de faire valoir à des orientations qui semblent d’ores et déjà retenues.

C’est avec surprise que nous avons pris connaissance du communiqué de l’Elysée évoquant un large consensus sur la nécessaire
responsabilité quant au financement qui ne doit pas être reporté sur les générations futures ou sur l’impôt”.
Les socialistes estiment cette communication du conseil des ministres du 6 avril 2011 « mensongère puisqu’il n’y a pas de consensus sur la question du financement. »

Inquiets sur les conditions du débat sur la dépendance” qu’ils estiment être une préoccupation essentielle des Français, les représentants socialistes dans les groupes de travail dénoncent « cette manœuvre qui vise à laisser penser que l’introduction du financement par les assurances privées est inéluctable. »

Nous réaffirmons notre attachement à un financement de la dépendance assis sur la solidarité nationale comme le rappelle le projet présenté par le Parti socialiste pour 2012.” est-il indiqué en conclusion

Partager cet article

Sur le même sujet