Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le 3 mai : journée mondiale de l'asthme et de l'allergie

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 26/04/2011

0 commentaires

Le 3 mai sera la Journée mondiale de l’asthme et de l’allergie.

Aujourd’hui, les chiffres sont éloquents puisque 1 personne sur 2 se déclare allergique et/​ou intolérante. Or une réaction allergique ne se limite pas à l’aspect respiratoire.

L’épiderme aussi est concerné :
- Plus de 50 % des femmes souffrent d’une hyper réactivité de la peau
- Plus de 32 % des hommes se plaignent d’inconfort cutané.

Une étude, menée auprès de 2000 personnes par les Laboratoires La Roche-Posay, a montré que quelle que soit la cause des réactions qui peuvent survenir, 8 femmes sur 10 déclarent avoir une manifestation cutanée. Cela concerne :
- 94% des allergies de contact,
- 93% des allergies solaires,
- 89% des allergies médicamenteuses,
- 84% des allergies alimentaires
- 74% des allergies environnementales.

Le plus souvent localisées sur le visage, le décolleté et le cuir chevelu, les sensations de brûlure, tiraillements, fourmillements, picotements, d’intensité variable et difficile à estimer, deviennent parfois permanentes et insupportables !
Ces intolérances cutanées sont des réponses immédiates et ponctuelles de la peau face à un allergène ou irritant. A la différence des peaux allergiques, elles n’impliquent pas une réaction immunitaire.

Il existe des facteurs favorisants, à la fois extérieurs, environnementaux ou neuropsychiques : le Stress et la vie sociale, l’exposition aux agressions telles que le chaud, le froid, le soleil, la pollution…, l’ingestion de boissons chaudes, d’épices, d’alcool … et l’application de cosmétiques inadaptés ou trop décapants.

Si les personnes âgées ne sont pas les seules touchées par ces phénomènes, leur peau reste particulièrement sensible. D’où la nécessité de la protéger du soleil ou des agresseurs.

Partager cet article

Sur le même sujet