Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Pays de Gex : une maison de retraite part en fumée

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 30/04/2011

0 commentaires

Elle avait été construire en 2009

Un incendie a ravagé 500 m² de la maison de retraite du Clos Chevalier à Ornex dans le pays de Gex, dans la nuit de samedi 23 à dimanche 24 avril, faisant deux blessés parmi les pensionnaires, intoxiqués par la fumée.
Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la cohésion sociale, a annoncé se tenir informée des suites de l’incendie de l’EHPAD le Clos Chevalier” à Ornex (Ain).

« Heureusement, l’établissement a été très bien conçu », soulignait le maire d’Ornex, Jacques Mercier. Le Clos Chevalier, inauguré en 2009, est un vaste établissement de 70 lits. Les portes coupe-feu ont arrêté net la propagation du sinistre. L’excellente organisation du personnel de la maison de retraite ainsi que celle des secours ont également joué.

Le feu aurait pris dans la cuisine et se serait propagé dans l’aile des malades Alzheimer. La plupart étaient donc dépendants et sans possibilité de se déplacer. Les issues normales étaient encombrées de fumée. Les secours ont donc évacué les dix personnes âgées de l’unité en brisant les fenêtres. Les deux personnes les plus touchées ont été transportées dans les hôpitaux de Saint-Julien-en-Genevois et Genève.

Les autres pensionnaires de l’unité ont été accueillis à la salle des fêtes communale, mise à disposition par la municipalité. Elles y ont passé le reste de la nuit avant de gagner, au tout petit matin, par un convoi d’une dizaine de voitures, la maison de retraite de Challex.

Quant aux occupants des autres ailes, décision a été prise de les maintenir dans leur chambre puisque les pompiers ont réussi à maîtriser le feu rapidement, même si l’opération n’a été bouclée que vers 6 h 45.

Finalement, le pire a été évité grâce à l’excellente résistance de cette maison de retraite aux normes des plus modernes. « Il faut aussi souligner le sang-froid et le professionnalisme du personnel soignant ainsi que le courage des patients », notait de son côté le directeur du Clos Chevalier, Aurélien Chatain.

Quant à l’origine du sinistre, les gendarmes de la compagnie de Gex se dirigent vers une piste accidentelle puisque le feu a pris dans la cuisine. Ensuite, viendra le bal des experts et des assurances, puis l’étape de la remise en état. 

Partager cet article

Sur le même sujet