Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Un antidiabétique au coeur d'une nouvelle affaire

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 02/05/2011

0 commentaires

Une nouvelle polémique est en train de naître sur un antidiabétique potentiellement dangereux. Connu sous le nom d’Actos, mais aussi de Competact, ce médicament est fabriqué par la firme japonaise Takeda. Contenant de la pioglitazone, il est soupçonné de favoriser les cancers de la vessie.

Plus de 200 000 personnes en France prennent actuellement ce médicament.
Pour en avoir le coeur net, l’Afssaps a lancé en partenariat avec la CNAMTS, début 2011, une étude d’envergure concernant les personnes diabétiques traitées par pioglitazone en France entre 2006 et 2009. Ses premiers résultats seront disponibles fin mai et les résultats définitifs en juillet.

Par mesure de prévention, la commission de pharmacovigilance avait décidé le 29 mars dernier de suspendre sa commercialisation, une décision remise en cause par la commission d’autorisation de mise sur le marché de l’Afssaps le 7 avril. Pour mémoire, le cancer de la vessie est susceptible de se développer en 3 mois seulement…

Partager cet article

Sur le même sujet